Russie : Une incroyable bagarre générale !

Russie : Une incroyable bagarre générale !©Panoramic, Media365
A lire aussi

Paul Rouget, Media365 : publié le lundi 28 novembre 2022 à 12h00

La fin du match de Coupe de Russie entre le Zénith Saint-Pétersbourg et le Spartak Moscou a complètement dégénéré dimanche, avec une bagarre générale et six expulsions.



Si la Coupe du monde bat son plein au Qatar, en Russie, on continue à jouer. Et des matchs de poules de la Coupe de Russie avaient lieu ce week-end, avec notamment un choc entre le Zénith Saint-Pétersbourg et le Spartak Moscou dimanche après-midi. Un match qui a pu aller à son terme malgré une impressionnante bagarre générale. Alors que le score était toujours de 0-0, la situation a dégénéré dans le temps additionnel. Tout est parti d'un accrochage entre Quincy Promes, le joueur néerlandais du Spartak, et le Colombien du Zénith Wilmar Barrios. Les deux joueurs ont commencé à s'expliquer et d'autres joueurs sont venus s'en mêler. Notamment Rodrigo Prado (Saint-Pétersbourg) qui a essayé de mettre des coups de pied à Promes et ses coéquipiers, alors que son partenaire brésilien Rodrigao a lui reçu un coup de poing en pleine face.

Malcolm voit rouge

Les bancs ont aussi participé à cette bagarre, comme le très excité Aleksandr Sobolev, alors qu'il avait cédé sa place une vingtaine de minutes plus tôt. Il fait partie des trois joueurs moscovites expulsés avec Shamar Nicholson et le gardien Aleksandr Selikhov, mais pas Promes, pourtant à l'origine de cette violente altercation qui a évidemment fait le tour des réseaux sociaux. Côté Zénith, il y a également eu trois cartons rouges de distribués par l'arbitre : pour Rodrigao, Barrios et l'ancien Bordelais Malcolm, qui avait lui été remplacé quelques minutes plus tôt. Une fois ces six joueurs expulsés, le match a pu reprendre, et la séance de tirs au but se dérouler. Et ce sont les locaux qui se sont imposés 4-2, avec un dernier penalty inscrit par Zelimkhan Bakayev, milieu de terrain international russe du club de Saint-Pétersbourg. Et on imagine que les sanctions risquent d'être salées pour les différents contrevenants.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.