Racisme : Vieira charge Le Graët

Racisme : Vieira charge Le Graët©Media365
A lire aussi

Paul Rouget, Media365 : publié le vendredi 16 avril 2021 à 10h57

Après s'être étonné des propos de Noël Le Graët sur le racisme à l'automne, Patrick Vieira est revenu sur cette polémique pour L'Equipe. "On ne peut pas faire avancer les choses quand on dit publiquement que le racisme n'existe pas", estime le champion du monde 1998.



Il n'a toujours pas digéré. Plus de six mois après la sortie de Noël Le Graët, qui, en pleine polémique liée aux propos racistes prétendument tenus par Alvaro Gonzalez à l'encontre de Neymar lors de PSG-OM, avait expliqué que le racisme n'existait "pas ou peu" dans le football, Patrick Vieira a évoqué le sujet dans une longue interview à L'Equipe. Et il ne semble pas avoir été convaincu par la mise au point très tardive de celui qui a été réélu président de la Fédération française de football avec 73% des voix le mois dernier. Et qui a de nouveau fait scandale en tenant des propos sexistes.

Vieira : "Les arguments qu'il a avancés ne sont pas valables"

"La première étape c'est la reconnaissance que ce phénomène existe dans le football. Ensuite, c'est : qu'est-ce qu'on peut pour faire avancer les choses ? Quelles sanctions pour dissuader les autres ? On ne peut pas faire avancer les choses quand on dit publiquement que le racisme n'existe pas, déplore l'ancien entraîneur de l'OGC Nice, qui s'était entretenu avec le patron de la FFF à ce sujet. Je lui ai fait part de la manière dont j'avais ressenti ses propos. On n'est pas en phase, il y a un décalage. On s'est quittés comme ça. (...) Il est convaincu que le racisme n'existe pas dans notre football. Les arguments qu'il a avancés ne sont pas valables pour moi."

Le Graët : "Peut-être une maladresse de langage"

"Est-ce que la Fédération reflète la société dans laquelle on vit ? Je ne suis pas sûr. En termes de couleurs de peau mais aussi de proportion hommes-femmes, est-ce que la Fédération représente ce qu'on vit sur les terrains ? Je ne pense pas", conclut le champion du monde 1998. Et si Le Graët, en pleine campagne de réélection, avait fini par exprimer quelques regrets suite à ses propos, reconnaissant "peut-être une maladresse de langage", il en avait aussi remis une couche sur le sujet à l'antenne de France Info. "Mais je persiste à dire que dans nos écoles de foot, surtout de la région parisienne, tout le monde peut jouer au foot et personne ne regarde la couleur de la peau, assurait-il ainsi. Les gamins, dans les écoles de foot, jouent au foot sans se rendre compte qu'ils sont noirs ou blancs, ou de religions différentes."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.