Quand Zlatan insultait ses coéquipiers

Quand Zlatan insultait ses coéquipiers©Media365
A lire aussi

Paul Rouget : publié le jeudi 09 avril 2020 à 14h41

Retourné au Milan cet hiver, Zlatan Ibrahimovic avait marqué les esprits aux Etats-Unis, notamment en raison de coups de sang dont il a le secret.



Joueur du Galaxy pendant deux saisons (2018 et 2019), Zlatan Ibrahimovic n'a pas réussi à remporter le titre en Major League Soccer (MLS), et à être ainsi sacré champion dans un cinquième pays différent (après les Pays-Bas, l'Italie, l'Espagne et la France), ni à finir meilleur buteur, terminant deux fois à la deuxième place (avec 22 et 30 réalisations). Mais il a tout de même marqué les esprits outre-Atlantique, que ce soit grâce à des buts extraordinaires ou par sa personnalité si particulière.

"Tout le monde avait tellement peur de lui"

Notamment chez ses adversaires, à l'image de Florian Jungwirth, défenseur allemand des San José Earthquakes. "La première fois qu'on a affronté Zlatan, c'était lors d'un match à Stanford, et il insultait vraiment tous ses coéquipiers, s'est-il rappelé sur Twitter. Pendant 90 minutes, il hurlait sur tout le monde. C'était marrant. Tout le monde avait tellement peur de lui et ça me faisait rigoler parce qu'ils étaient comme des enfants. Ils lui disaient presque : « Papa, tu peux me donner quelque chose ? »"


Un tempérament bien connu en Europe. Le charismatique suédois s'était d'ailleurs battu avec un partenaire, Oguchi Onyewu, lors de son premier passage au Milan, et avait aussi maille à partir avec Adrien Rabiot au PSG.  Sur le terrain, Jungwirth n'a lui pas cherché l'affrontement avec celui qui est retourné en Lombardie cet hiver : "Car je pense que c'est la pire chose à faire quand tu l'affrontes. Parce que si tu pars là-dedans, c'est exactement ce qu'il attend et il t'a eu. Il faut toujours étudier ses adversaires. Et tu peux en provoquer certains, s'ils ont du tempérament. Mais si tu commences à jouer à ce petit jeu-là avec lui, tu n'as aucune chance de gagner."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.