Quand l'APOEL dénonce le colonialisme britannique

Quand l'APOEL dénonce le colonialisme britannique©Media365
A lire aussi

Rédaction , publié le jeudi 28 septembre 2017 à 10h49

Les supporters de l'APOEL Nicosie ont profité de leurs matchs à domicile contre Tottenham pour s'offrir une tribune afin de dénoncer le colonialisme britannique.

Il y a souvent des messages politiques sur les banderoles des supporters dans les stades de foot mais celui-là détonne un peu. Les supporters de l'APOEL Nicosie ont profité de la 2eme journée de Ligue des Champions à domicile pour s'offrir une tribune politique. Opposés à Tottenham, les Chypriotes ont dénoncé le colonialisme britannique durant des siècles et notamment le vol des richesses culturelles grecques. A l'aide d'une banderole, ils ont appelé le gouvernement anglais à rendre ce qu'ils considèrent comme volé à la Grèce dont cette partie de l'île est très proche. « L'histoire ne peut être dérobée, rendez-nous les marbres d'Elgin ».

Ces frises présentes sur le Parthénon ont été arrachées et emmenées en 1803 par le diplomate britannique, Thomas Bruce, comte d'Elgin, avec l'autorisation de l'Empire ottoman. Depuis des années, Athènes demande la restitution de ces objets à la valeur inestimable pour qu'ils prennent place dans Musée de l'Acropole. Seulement, le British Museum qui est en possession des marbres d'Elgin estime être dans son bon droit.
 
2 commentaires - Quand l'APOEL dénonce le colonialisme britannique
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]