Qatar : Un ouvrier népalais licencié après avoir parlé de ses conditions de travail à l'ONU

Qatar : Un ouvrier népalais licencié après avoir parlé de ses conditions de travail à l'ONU©Media365
A lire aussi

Rédaction , publié le mardi 26 septembre 2017 à 16h13

Un ouvrier népalais a été licencié pour avoir parlé à une délégation de l'ONU de ses conditions de travail au Qatar.

C'est une histoire qui ne va pas faire les affaires du Qatar dans sa quête de redorer son image sur les conditions des travailleurs sur les chantiers des futurs stades de la Coupe du Monde 2022. Un ouvrier népalais a en effet été licencié pour avoir parlé à une délégation de l'ONU de ses conditions de travail au Qatar. L'Organisation internationale du travail (OIT) de l'ONU prend cette affaire au sérieux et envisage de donner des suites à l'affaire. « L'OIT a suivi de près cette affaire afin de s'assurer que les droits de ce travailleur népalais sont pleinement respectés et protégés », a déclaré Corinne Vargha, directrice du département des normes internationales du travail à l'OIT.

Des responsables de l'International Trade Union Confederation (Ituc) ont estimé que le licenciement était « un acte de représailles de la part de son employeur ». Ce syndicat affirme que le travailleur de 29 ans a passé deux semaines en prison après son licenciement. Le Qatar n'a pas réagi à cette affaire et estime avoir fait de grands progrès dans le droit du travail avec l'apparition de réformes importantes.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU