Pourquoi Memphis Depay est-il si fort avec les Pays-Bas ?

Pourquoi Memphis Depay est-il si fort avec les Pays-Bas ?©Media365

Rémi Farge, publié le dimanche 24 mars 2019 à 07h30

Étincelant jeudi contre la Biélorussie, Memphis Depay a balayé tous ses doutes de Lyon en revêtant le maillot des Pays-Bas. Contre l'Allemagne ce dimanche (20h45), il sera encore la meilleure arme batave.

Décevant à l'aller comme au retour, Memphis Depay a raté une bonne occasion de faire taire les critiques contre le FC Barcelone. Désireux d'aller plus haut que l'Olympique Lyonnais et de retrouver un grand club européen après son passage très moyen à Manchester United, le Néerlandais s'est raté au moment de prouver qu'il avait le niveau pour changer de calibre. D'ailleurs, dans le Rhône, Depay traverse une mauvaise période. Auteur d'un seul but en championnat depuis la mi-novembre (contre Toulouse en mars), certains réclament même sa mise au ban.

Toujours titulaire et presque toujours buteur avec Koeman

En sélection, c'est une tout autre histoire. Ronald Koeman apprécié le profil du Lyonnais et ne manque jamais une occasion de le défendre, comme cette semaine au début du rassemblement des Pays-Bas. « Memphis n'a rien à me prouver. Il m'a montré suffisamment souvent combien il est bon. Il a un rôle important dans la sélection et doit continuer à faire ce qu'il a déjà fait avec nous. » Il faut dire que le sélectionneur néerlandais a fait de l'ancien joueur du PSV l'un de ses hommes de base depuis sa prise de fonction. Memphis Depay a en effet débuté les onze matchs de l'ère Koeman, ne sortant avant le coup de sifflet final qu'une seule fois, contre le Portugal en mars 2018. Avec un bilan étincelant : 7 buts et 4 passes décisives, mieux que n'importe quel autre joueur néerlandais.

En Depay, Koeman a trouvé son attaquant de pointe. Quand l'OL s'en cherchait un en fin de saison dernière, c'est lui qui a donné à Bruno Genesio l'idée de recentrer le joueur de 25 ans, plutôt en réussite pour concurrencer Mariano à l'époque. Au fil des rassemblements, le successeur de Dick Advocaat a arrêté un onze de départ et n'a plus touché au positionnement du Lyonnais. Au point de rendre celui-ci indispensable ? « Je ne sais pas, on n'a jamais joué sans lui. Mais il est très important, oui », répond l'ancien entraîneur d'Everton. Jeudi, contre la Biélorussie, les Oranje ont en tout cas lancé leurs éliminatoires de l'Euro 2020 de la meilleure des manières en s'imposant largement (4-0). Un match que Memphis Depay a marqué de son empreinte.

Koeman : « Memphis a un peu plus de liberté avec nous qu'en club »

Auteur d'un doublé et deux passes décisives, dont une d'une talonnade magnifique, l'ancien Mancunien a marqué les esprits et a fait les gros titres de la presse batave ces derniers jours. « Memphis a un peu plus de liberté avec nous qu'avec son club. Avec Babel, Wijnaldum et Bergwijn, tout est bien coordonné, ils sont à l'aise et s'amusent », explique Ronald Koeman. Reste maintenant à confirmer dans des rendez-vous de gala. Comme celui de ce dimanche contre l'Allemagne, le choc de ce Groupe C (20h45). Pas si simple, à en croire Koeman, qui garde un mauvais souvenir du dernier match contre la Mannschaft en Ligue des Nations (2-2). « Il peut s'améliorer. Memphis n'avait pas toujours été bon contre l'Allemagne, notamment dans le pressing. Je lui avais dit », a-t-il rappelé en conférence de presse samedi. Comme si avec Depay plus qu'avec un autre, il ne fallait jamais relâcher la pression.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.