Portugal : Le président du Sporting Lisbonne suspend 19 de ses joueurs

Portugal : Le président du Sporting Lisbonne suspend 19 de ses joueurs©Media365
A lire aussi

Rédaction , publié le samedi 07 avril 2018 à 16h24

Le président du Sporting Lisbonne a suspendu 19 de ses joueurs qui avaient eu le malheur de lui répondre suite à ses critiques après la défaite face à l'Atlético Madrid.

"J'ai plusieurs fois eu l'impression qu'on jouait à neuf, et ça, ça se paie cher. Voir des erreurs grossières de la part d'internationaux et de joueurs expérimentés, ça ne fait qu'accroître notre souffrance." Ces déclarations de Bruno de Carvalho, le président du Sporting Lisbonne, suite à la défaite de son équipe jeudi en quart de finale aller de l'Europa League (0-2) face à l'Atlético Madrid ont mis le feu aux poudres. Ces mots ont en effet été modérément appréciés par de nombreux membres de l'effectif du Sporting. 19 joueurs ont ainsi publié un message sur les réseaux sociaux pour se plaindre de la sortie médiatique de leur président. "Nous sommes le Sporting Clube de Portugal... Nous transpirons, nous nous battons et nous honorons toujours le maillot que nous portons. Nous ne croyons pas aux joueurs parfaits parce que nous voulons toujours évoluer !", ont en substance expliqué les joueurs lisboètes dans un message posté sur les réseaux sociaux."Des enfants pourris-gâtés"Le président du Sporting n'a pas tardé à répliquer en suspendant tout simplement ses joueurs. "Enfants pourris-gâtés qui ne respectent rien ni personne, au Sporting Portugal on ne vit pas dans une république bananière", a lâché De Carvalho sur son compte Facebook, précisant qu'ils «feraient face à des sanctions disciplinaires du club». Le Sporting pourrait donc se présenter avec une équipe B dimanche contre Paços de Ferreira. Cependant, selon la presse portugaise, l'entraîneur Jorge Jésus ne l'entendrait pas de cette oreille et pourrait présenter sa démission suite à ce conflit ouvert. Le feuilleton pourrait encore réserver de nombreux épisodes savoureux.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU