Portugal, la drôle de reprise

Portugal, la drôle de reprise©Media365
A lire aussi

Paul Rouget : publié le jeudi 04 juin 2020 à 15h07

Le championnat portugais a effectué sa rentrée à huis clos mercredi, dans une atmosphère très particulière. Avec deux matchs au programme, dont la défaite surprise du leader, le FC Porto, dont de nombreux supporters avaient tout de même fait le déplacement.



"Le football sans supporters, c'est vraiment étrange. On dirait un match de présaison." Paulo Sergio n'a pas vraiment apprécié. L'ancien attaquant grenoblois, aujourd'hui entraîneur de Portimonense, était sur le banc de son équipe mercredi pour le grand retour du championnat portugais, à huis clos, après quasiment deux mois d'arrêt en raison de la crise sanitaire. L'avant-dernier du classement l'a emporté 1-0 contre le Gil Vicente de Vitor Oliveira, pour qui "le football sans public, ce n'est pas du football."

Un but de... Corona

Mais l'événement de la soirée était le déplacement du FC Porto sur la pelouse de Famalicao. Et, à la surprise générale, c'est le promu qui s'est imposé 2-1 face au leader du championnat, qui avait pourtant égalisé à la 74e minute sur un but de... Corona, Jésus de son prénom. Les supporters des Dragons, qui avaient annoncé qu'ils feraient le déplacement, sont effectivement venus. Et leurs chants ont été entendus pendant la retransmission de la rencontre. Car près de 200 étaient présents aux abords du stade afin d'encourager leur équipe, ce qu'ils avaient déjà fait lorsque le bus du FC Porto a quitté son hôtel. Et s'ils étaient pour la plupart masqués, ils ne semblaient pas tous respecter les mesures de distanciation sociale.


Les joueurs de Sergio Conceiçao ont eux rendu hommage au personnel soignant grâce à leur sponsor, Super Bock. Une marque de bière dont le nom a été changé en "SUPER DOC" au dos des maillots. Et le nom de chaque joueur avait été écrit à la main par un coéquipier, comme ont pu le faire les soignants sur leurs masques de protection afin d'être identifiables. Toujours leader, le FC Porto, en quête d'un 29e titre de champion, peut se faire dépasser par son grand rival Benfica, qui ne compte qu'un point de retard avant d'accueillir Tondela jeudi soir (20h15). A noter que si les autorités sanitaires souhaitaient que les matchs se déroulent dans le moins d'enceintes possibles, cette proposition a été rejetée et seul Santa Clara et Belenenses ne joueront pas dans leur stade mais près de Lisbonne, sur le terrain d'entraînement de la Cidade do Futebol, l'équivalent portugais de Clairefontaine.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.