Porto : Gullit pense que les joueurs auraient dû quitter le terrain avec Marega

Porto : Gullit pense que les joueurs auraient dû quitter le terrain avec Marega©Media365
A lire aussi

Quentin Lecointe : publié le mardi 18 février 2020 à 14h58

Ruud Gullit estime que les joueurs du FC Porto auraient dû quitter le terrain avec Moussa Marega suite aux cris racistes subis par l'international malien dimanche dernier.



Victime de cris racistes dimanche dernier lors de la rencontre entre Guimaraes et le FC Porto, Moussa Marega, excédé, a pris la décision de quitter le terrain. Face à cette décision, la plupart de ses coéquipiers ont tenté de le dissuader en l'invitant à rester sur la pelouse. Interrogé sur cette situation, l'ancienne légende Ruud Gullit trouve que les joueurs de Porto auraient dû faire preuve de solidarité en quittant également le terrain. L'ex-international néerlandais estime que la frontière est dépassée quand les insultes sont à caractère raciste.

"J'ai aussi envie de faire des reproches aux autres joueurs. Ils auraient dû le protéger. Ils auraient dû se dresser contre ces cris. Les adversaires aussi, il fallait que tous les joueurs quittent la pelouse. Il ne faut pas que ce soit la responsabilité d'un seul joueur, mais de tous les joueurs impliqués dans le match. C'est ça qui me déçoit le plus, même si je n'ai pas tous les détails. C'est arrivé aux Pays-Bas et tout le monde avait quitté le terrain. C'est ainsi que ça devrait être. La responsabilité ne doit pas revenir au seul joueur concerné. L'insulte est quelque chose de différent de l'insulte raciale. J'ai été insulté toute ma carrière, car les autres avaient peur de moi. Mais ça ne me dérangeait pas. Ça me donnait de la force. Les gens te hurlent dessus, ils essayent de t'intimider. Les joueurs adverses aussi. Ce n'est pas un problème. Mais si on passe dans l'acte raciste comme les cris de singe ou les jets de banane, là ça dépasse les bornes. C'est autre chose, ce n'est plus quelque chose de personnel."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.