Pays-Bas : Quand Marco van Basten revient sur sa blessure tragique

Pays-Bas : Quand Marco van Basten revient sur sa blessure tragique©Media365

Clément Pédron, Media365, publié le jeudi 04 février 2021 à 21h54

Marco van Basten, la légende de l'Ajax et du Milan AC s'est exprimé au cours d'une émission dont il était l'invité ce jeudi. Au détour d'un échange, l'ancien attaquant est revenu sur sa grave blessure à la cheville qui a précipité son départ à la retraite.

Souriant, le cheveu poivre et sel, plus court que lors de ses années au Milan AC, Marco van Basten (56 ans) a fait un retour remarqué lors d'une émission intitulée The Secret Balance of Champions dont il était l'invité. Rieur, il avait le regard malicieux lors qu'il a reçu le premier exemplaire du livre du nom de l'émission, un bouquin regroupant toutes les facettes d'un champion. Lui en est assurément un mais sa légende aurait été que plus belle si le Néerlandais avait pu aller au bout de sa carrière. À l'occasion d'une discussion sur un chapitre de l'ouvrage dédié à la blessure, l'ancien Milanais est revenu sur la sienne, celle jamais résorbée, jamais guérie, qui fut la raison pour laquelle il a arrêté sa carrière à peine la trentaine passée, en 1995. À entendre le triple Ballon d'Or, la gorge se sert, nul doute qu'il a été au bout de lui-même voire au-delà. « C'était horrible, une histoire très triste, se remémore celui qui a également porté le maillot de l'Ajax. J'étais au plus haut niveau de ma carrière, champion d'Europe avec les Pays-Bas, nous gagnions tout avec le Milan, j'étais Ballon d'or, mais cette blessure à la cheville a tout brisé. » Opéré en 1986 à cause de petits pépins à répétition puis de nouveau en 1992 alors qu'il vient de gagner sa troisième récompense France Football, Marco van Basten revient en avril 1993 contre l'Udinese. Deux semaines plus tard, il marque à Ancône dans ce qui restera son dernier but de sa carrière. Titulaire le 26 mai 1993 contre l'Olympique de Marseille en finale de la Ligue des Champions, il cède sa place à Eranio à la 85eme minute. La encore, personne ne se doute qu'il ne reviendra plus jamais sur un terrain.


De mauvais diagnostics

« Mon erreur aura sûrement été d'avoir mal communiqué avec les médecins, reprend le Néerlandais. J'ai été opéré par les meilleurs praticiens, mais cela n'a jamais fonctionné. On me disait que je rejouerais quelques semaines après mon intervention : cela n'a jamais été le cas. » Mais lorsque le foot n'est plus la priorité, il reste la vie, tout simplement. « Le pire ce n'était pas de ne plus jouer au football, mais de ne plus pouvoir marcher. Je suis passé du statut de légende qui gagnait tout, à celui de personne invalide. Je ne sentais plus ma jambe. » Une anecdote dévoilée au Guardian il y a quelques mois, raconte que Marco van Basten ne pouvait plus que ramper entre son lit et sa salle de bain et qu'il comptait les secondes séparant les deux pièces. « Je n'atteignais jamais les toilettes avant d'arriver à 120. Les seuils de porte sont la partie la plus difficile car ma cheville doit les passer sans les toucher. Le moindre contact me faisait mordre la lèvre pour éviter un cri. » Plusieurs mois après, fatigué par les nouvelles opérations et rééducations, le natif d'Utrecht cède et annonce la fin de sa carrière. Sur ses deux jambes lors de l'émission ce jeudi, le Néerlandais a fait passer un message à la jeunesse : « Toujours communiquer avec les médecins et tout leur dire. Les joueurs se blessent beaucoup et de plus en plus régulièrement. » Parole de sage.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.