"On a voulu faire porter le chapeau à Benzema" selon son avocat

"On a voulu faire porter le chapeau à Benzema" selon son avocat©Media365
A lire aussi

Paul Rouget, Media365 : publié le jeudi 25 novembre 2021 à 16h07

Condamné à un an de prison avec sursis dans l’affaire de la sextape de Mathieu Valbuena, Karim Benzema est "aussi une victime" à en croire son avocat.



Après avoir de nouveau brillé lors de la victoire 3-0 du Real Madrid sur la pelouse du Sheriff Tiraspol mercredi soir, Karim Benzema, auteur de son cinquième but de la saison en autant de matchs de Ligue des champions, est ensuite sorti du silence sur Instagram, s’exprimant pour la première fois depuis sa condamnation le matin-même dans l’affaire de la sextape de Mathieu Valbuena, lui qui a été reconnu coupable de complicité de tentative de chantage envers son ancien coéquipier en équipe de France et écopé d’un an de prison avec sursis et 75 000 euros d’amende. "Je reste concentré sur ce que j’aime le plus", a réagi l’attaquant tricolore, sans s’étendre sur ce jugement dont il compte faire appel. Et il sera cette fois présent en personne au tribunal a assuré son avocat Antoine Vey. Invité sur RMC jeudi matin, ce dernier a déclaré que son client était "totalement étranger" à "cette histoire".

Benzema subit "une très grande violence"

Pour son avocat, "on a voulu faire porter le chapeau à Benzema pour que l’affaire prenne de l’ampleur. A partir du moment où M. Valbuena s’est dit victime d’une tentative de chantage, les enquêteurs se sont dits : « Si on met Benzema dans la boucle, ça va prendre une tout autre ampleur et l’affaire va vraiment prospérer ». Ça a été le cas et on espère qu’en appel, ce sera différent." Et s’il reconnait, "bien sûr", que Valbuena "est une victime, personne ne le nie", Me Vey estime que Benzema "est aussi une victime de tout ce processus médiatico-judiciaire. Avant même d’avoir été jugé définitivement, il a été accusé. En tant qu’avocat de M. Benzema, on mesure la très grande violence de ce qu’il subit sur les réseaux sociaux et d’attaques permanentes. Il y a toujours des gens pour le déstabiliser, sur cette affaire en particulier."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.