Neymar a bien failli ne pas rejoindre le PSG

Neymar a bien failli ne pas rejoindre le PSG©Media365
A lire aussi

Rédaction , publié le mercredi 27 décembre 2017 à 19h36

Neymar est revenu sur la période la plus difficile de sa carrière au détour d'une interview avec Gérard Piqué. Le Brésilien a avoué avoir été « à deux centimètres » de ne plus pouvoir jouer au football après l'attentat de Camilo Zuniga en quarts de finale de la Coupe du monde 2014.

Six mois après le fameux tweet « Se queda », Gerard Piqué et Neymar se sont retrouvés en tête à tête pour une interview « canapé » devant les caméras de Players Tribunes. Piqué n'a d'ailleurs pas hésité à faire référence à l'affaire du tweet dès l'introduction. « Salut à tous, c'est Gerard Piqué. Je suis avec Neymar, mon ami du Se Queda. » De l'humour de la part du Catalan avant d'attaquer les choses sérieuses et notamment celle du pire souvenir de Neymar avec la Seleçao. Il faut remonter 3 ans ½ en arrière pour en trouver la trace. Alors que le Brésil tout en entier pleure l'élimination et l'humiliation de la sélection contre l'Allemagne (7-1) en demi-finale de son Mondial, Neymar est lui cloué dans un fauteuil roulant. Le capitaine des Auriverde a dû quitter ses partenaires en quart après une charge dans le dos du Colombien Zuniga. L'image du Parisien se roulant de douleur est encore présente dans l'esprit de tous. « Je n'arrivais pas bouger mes jambes, raconte-t-il. Les docteurs m'ont évacué du terrain et j'ai commencé à pleurer. Parce que la douleur était terrible, et je ne sentais plus mes jambes. » Transféré à l'hôpital, la star brésilienne a eu la pire frayeur de sa carrière. « J'ai passé tous les examens, et ils (les médecins) sont venus me voir en me disant qu'ils avaient une bonne et une mauvaise nouvelle, poursuit Neymar. 'La mauvaise, c'est que la Coupe du monde est terminée pour vous'. Et la bonne ? 'La bonne c'est que vous pourrez remarcher. A deux centimètres près, le football était terminé. » Et deux centimètres de ne pas être le joueur le plus cher de l'histoire du football.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU