Mohamed Salah a rejoint un cercle très fermé, au sein d'une équipe très africaine

Mohamed Salah a rejoint un cercle très fermé, au sein d'une équipe très africaine©Media365
A lire aussi

Patrick Juillard, publié le dimanche 02 juin 2019 à 19h30

Buteur en finale de la Ligue des Champions, Mohamed Salah a intégré un cercle très fermé, celui des Africains à avoir marqué à ce stade de la compétition.

En marquant le premier but de Liverpool, vainqueur samedi de la Ligue des Champions face à Tottenham (2-0), Mohamed Salah est devenu le cinquième international africain à marquer en finale de l'épreuve, après l'Algérien Rabah Madjer (1987), le Camerounais Samuel Eto'o (2006 et 2009), l'Ivoirien Didier Drogba (2012) et son actuel coéquipier Sadio Mané (2018). « Je suis ravi d'avoir joué ma deuxième finale d'affilée et d'avoir finalement joué 90 minutes, a réagi le Pharaon au micro de la chaîne BT Sport. J'ai fait beaucoup de sacrifices pour ma carrière, venir d'un petit village pour aller au Caire, et être un Egyptien à ce niveau, c'est incroyable pour moi. »




Une jolie revanche après la finale malheureuse de l'an passé, qui avait vu Mohamed Salah quitter les Reds après une demi-heure de jeu, victime d'un plaquage de Sergio Ramos, son adversaire du Real Madrid. Egalement décisif lors de l'obtention du penalty, Sadio Mané partage l'honneur de "Mo" Salah, tout comme le Camerounais Joël Matip, rassurant binôme de l'immense Virgil van Dijk en défense centrale, et le Guinéen Naby Keita, insuffisamment revenu de sa blessure aux adducteurs pour figurer dans le groupe. Liverpool est le premier lauréat depuis Chelsea en 2012 à compter quatre Africains dans ses rangs. Cette année-là, ils avaient pour noms Didier Drogba, Salomon Kalou, John Obi Mikel et Michael Essien.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.