MLS - Superdraft : Cinq Africains retenus

MLS - Superdraft : Cinq Africains retenus©Media365
A lire aussi

Mathieu Lemée, publié le lundi 22 janvier 2018 à 20h50

Cinq jeunes joueurs africains ont eu l'honneur d'avoir été choisi par différents clubs de MLS lors de la séance du Superdraft 2018. Tour d'horizon.

Comme chaque année, la MLS a tenu sa séance du Superdraft, permettant aux clubs de repêcher les meilleurs joueurs universitaires. Du lot, cinq joueurs africains ont été sélectionnés lors des quatre rondes prévues le week-end dernier ; tous des joueurs offensifs. Bref portrait des heureux élus :Francis Atuahene (FC Dallas - Ghana)Quatrième choix du premier tour de ce Superdraft, Francis Atuahene est un ailier de petite taille issu du programme de sport académique Right to Dream destiné aux jeunes joueurs africains pratiquant le foot en Amérique du Nord au niveau collégial tout en faisant leurs études. Pendant trois ans avec l'université de Michigan, Atuahene a démontré une certaine polyvalence offensive, bien que son profil ressemble quelque peu à celui de David Accam puisque ses principaux atouts sont sa vitesse et son explosivité. Âgé de 21 ans, il a inscrit 24 buts et récolté 11 passes décisives en 47 matchs. Capable de produire sur les ailes, seul en pointe ou en soutien d'un autre attaquant, Atuahene devrait répondre aux besoins offensifs du FC Dallas dès cette saison.Emu Twumasi (FC Dallas - Ghana)Onzième choix du premier tour, Emu Twumasi est également comme son compatriote Atuahene un attaquant et un ailier rapide et de petit gabarit issu du programme Right to Dream. Âgé de 20 ans, il a marqué 16 buts et obtenu 11 passes décisives en 47 matchs avec l'université de Wake Forest au cours des deux dernières années. En plus de sa vitesse, il est reconnu pour avoir un bon toucher de balle et une belle technique. On peut s'attendre à ce qu'il forme un paire pétaradante à l'attaque avec Atuahene pour la saison 2018.Edward Opoku (Columbus Crew - Ghana)Neuvième choix du second tour, Edward Opoku confirme à nouveau l'attrait du Columbus Crew pour les joueurs ghanéens. Issu de l'université de Virginie qui a bénéficié (lui aussi) du programme Right to Dream, Opoku est un attaquant dont l'exubérance et la ténacité ne sont pas sans rappeler un certain Dominic Oduro de l'Impact Montréal et ancien du Crew. Cependant, ses qualités athlétiques et son talent pour dribbler lui confèrent un potentiel plus complet malgré son mètre 70. Également reconnu pour être capable de s'adapter à différents styles de jeu, le jeune homme de 20 ans a inscrit 16 buts et ajouté 9 passes décisives en 53 matchs universitaires.Mohamed Thiaw (San Jose Earthquakes - Sénégal)Douzième choix du deuxième tour, Mohamed Thiaw est un jeune Sénégalais né à Thiaroye-sur-Mer (Dakar) qui est arrivée aux Etats-Unis à 15 ans en 2011, encouragé par son père qui y habitait depuis longtemps. Après avoir fait des merveilles au collège de Cincinnati avec 41 buts et 16 passes décisives à son compteur en 34 matchs, il a intégré l'université de Louiseville où il a marqué 20 buts en 41 matchs sur deux saisons. Son éthique de travail et sa taille longiligne ont attiré l'attention des Earthquakes, qui adorent ce type de profil. Maintenant que le rêve de pouvoir jouer en MLS est maintenant permis, le jeune homme de 22 ans a pour objectif de jouer un jour pour les Lions de la Teranga: « C'est très important pour moi. Il y a de très bons joueurs qui y évoluent. J'espère jouer un jour dans cette équipe. C'est mon plus grand rêve. C'est mon pays et j'ai envie d'apporter ma pierre à l'édifice nationale. Je travaille très dur, tous les jours, pour arriver à cet objectif. »Mamadou Guirassy (Portland Timbers - Guinée)Dix-huitième choix du dernier tour, Mamadou Guirassy (photo) est un attaquant guinéen né à Paris qui a notamment joué avec le club de CFA 2 du FC Issy-les-Moulineaux. Depuis ses débuts avec l'université de New Jersey Tech en 2015, il n'a cessé de progresser, au point de terminer la saison 2017 avec 16 buts au compteur en 19 matchs et ainsi remporter le soulier d'or de sa division universitaire. Bien qu'il soit grand de taille, Guirassy a étonné par sa rapidité et son leadership partout où il est passé. Le tournant dans sa jeune carrière fût d'avoir disputé le tournoi de Toulon 2016 avec l'équipe nationale des moins de 23 ans de la Guinée, ce qui lui a donné une grande motivation pour attirer l'attention des recruteurs de la MLS avant le Superdraft.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU