MLS : Les clubs d'Henry et Beckham éliminés

MLS : Les clubs d'Henry et Beckham éliminés©Media365
A lire aussi

Paul Rouget : publié le samedi 21 novembre 2020 à 14h11

L'Impact de Montréal, entraîné par Thierry Henry, et Inter Miami, dont David Beckham est l'un des propriétaires, ont été éliminés aux portes des play-offs de la MLS vendredi soir.



La logique a été respectée vendredi soir lors des barrages d'accès aux play-offs de la Major League Soccer (MLS). Nashville et le New England Revolution ont respectivement éliminé l'Inter Miami et l'Impact de Montréal, deux équipes qui étaient moins bien classées à l'issue de la saison régulière. Dans le Tennessee, il n'y a pas eu de suspense lors de cet affrontement entre deux clubs qui disputent leur première saison dans l'élite américaine. Nashville s'est imposé 3-0 contre Miami, sur des réalisations de Randall Leal (14e), Hany Mukhtar (24e s.p.) et Dax McCarty (57e). L'équipe floridienne, dont David Beckham est l'un des propriétaires, avait pourtant fait revenir expressément par avion son milieu de terrain mexicain Rodolfo Pizarro, qui avait disputé deux rencontres amicales avec sa sélection en Autriche durant cette trêve internationale. Mais cela n'a pas suffi pour Blaise Matuidi et ses partenaires, qui étaient privés de Gonzalo Higuain et de son frère Federico, testés positifs au Covid-19.

Henry : "Fier de l'équipe"

Dans le Massachusetts en revanche, il a fallu attendre le bout du temps additionnel pour connaître le vainqueur du duel entre le Revolution et l'Impact. Et ce sont les locaux qui ont fini par faire respecter la hiérarchie grâce à un but Gustavo Bou (2-1, 95e), réussissant à battre un Clément Diop qui avait multiplié les parades dans le but québécois. L'équipe entraînée par Thierry Henry était pourtant revenue au score sur une réalisation de Romell Quioto (61e), alors que Carles Gil avait ouvert le score pour New England (38e). "Les joueurs se sont battus jusqu'au bout. Ils ont eu des crampes. On est revenu au score, on aurait pu gérer des contres, même si c'est vrai qu'ils auraient pu marquer aussi de l'autre côté. Prendre un but comme ça, à la dernière seconde du match, c'est vraiment difficile, commentait ensuite le champion du monde 1998. Sur l'envie, je n'ai rien à dire à mon équipe, au contraire, je suis même fier d'elle. Malheureusement, on n'a pas pu gagner ce match. Ça va toujours être difficile, mais je suis vraiment fier de l'équipe et surtout de la saison sur le plan émotionnel et de tout ce qu'on a pu vivre." Leurs adversaires seront opposés à Philadelphie au premier tour des play-offs, alors que Nashville sera opposé à Toronto. Mais la saison n'est pas totalement terminée pour Montréal, qui doit disputer face aux Honduriens du CD Olimpia leur quart de finale retour de Ligue des champions de la Concacaf (aller 1-2).

Vos réactions doivent respecter nos CGU.