MLS : L'hommage poignant à George Floyd

MLS : L'hommage poignant à George Floyd©Twitter MLS, Media365
A lire aussi

Paul Rouget : publié le jeudi 09 juillet 2020 à 10h08

Avant le premier match de la saison de MLS, remporté par Orlando face à l'Inter Miami de David Beckham (2-1), plus de 170 joueurs ont manifesté silencieusement sur la pelouse pendant 8 minutes et 46 secondes, en hommage à George Floyd.


La saison de Major League Soccer (MLS) a redémarré dans une atmosphère très particulière mercredi en Floride. En raison de la crise sanitaire, les équipes disputent un tournoi au Disney World d'Orlando, qui va aussi accueillir à la fin du mois la reprise de la saison NBA. Sauf qu'après les tests positifs au Covid-19 de 4 joueurs de Nashville, on dénombre désormais 20 joueurs ayant contracté le coronavirus. Dont 10 du FC Dallas, contraint de déclarer forfait pour ce tournoi "MLS is back" ("La MLS est de retour"). Et 9 de Nashville, dont le match de mercredi face à Chicago a été reporté et qui pourrait subir le même sort que les Texans. 

En attendant de savoir si ce tournoi va bien pouvoir aller à son terme, un premier match a eu lieu mercredi. Un derby floridien entre Orlando et l'Inter Miami de David Beckham, pour le tout premier match officiel de son histoire. Et si les joueurs de la franchise de l'ancien milieu de terrain anglais ont ouvert le score par Juan Agudelo (47e), leurs adversaires ont égalisé grâce à Chris Mueller (70e), avant que le Portugais Nani, passé, comme Beckham, à Manchester United, ne leur donne la victoire au bout du temps additionnel (2-1, 90e+7)

Un match précédé par une scène particulièrement marquante. Plus de 170 joueurs noirs issus de toutes les franchises ou presque se sont réunis sur le terrain, tout de noir vêtus, des masques jusqu'aux gants, certains portant des tee-shirts Black Lives Matter, alors que les joueurs devant participer à la rencontre avaient mis un genou à terre autour du rond central. Une protestation silencieuse, le poing levé, qui a duré 8 minutes et 46 secondes, afin de protester contre les violences policières. 

Car c'est le temps durant lequel un policier de Minneapolis a laissé son genou sur le coup de George Floyd, Afro-Américain de 46 ans décédé après son interpellation le 25 mai dernier, et dont le décès a entraîné de nombreuses manifestations de protestation aux Etats-Unis mais aussi à travers le monde. "C'était quelque chose très puissant de mettre le poing en l'air et d'être sur le terrain avec tous ces gens qui essaient de faire changer le pays", a ensuite réagi Agudelo, rapporte le Los Angeles Times.  

Vos réactions doivent respecter nos CGU.