Maradona s'affiche encore avec le controversé Maduro

Maradona s'affiche encore avec le controversé Maduro©Media365
A lire aussi

Rédaction , publié le mardi 07 novembre 2017 à 10h18

Diego Maradona va participer à une rencontre avec le président du Venezuela, Nicolas Maduro, ce mardi soir. Une présence qui renforce encore plus son soutien à un président controversé et qui a plongé son pays dans une guerre civile.

Une chose est sure, on ne peut pas reprocher à Diego Maradona de parler dans le vide. En août dernier, l'Argentin avait apporté son soutien à Nicolas Maduro dans un post sur les réseaux sociaux. Il avait offert ses services au président du Venezuela comme « soldat » dans la crise politique qui touche le pays d'Amérique du Sud. Finalement, ce ne sera pas avec le fusil mais bien avec les crampons que l'ancienne idole de Naples va s'afficher avec le controversé président.

Maduro en a fait l'annonce lundi soir. « Je vais jouer sous la direction de Diego Armando Maradona, derrière, en défense. Je suis bon pour défendre et pour tirer les penalties », a-t-il déclaré lors d'une cérémonie officielle. Maradona n'est pas venu au Venezuela seulement pour jouer au foot puisqu'il a également signé un contrat avec la chaîne de télévision Telesur pour un programme « De la main du 10 » qui sera diffusé durant la Coupe du monde 2018.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
12 commentaires - Maradona s'affiche encore avec le controversé Maduro
  • avatar
    david6857  (privé) -

    C'est pas nouveau Maradona parle souvent de chose qu'il ne connait pas

  • c'est normal,il restera con jusqu'à la fin

  • Lu sur orange : Maduro, un dirigeant "qui a plongé son pays dans une guerre civile".

    1) il n'y a pas encore de guerre civile au Venezuela, même si on n'en est pas loin.
    2) il est outrageusement tendancieux d'affirmer que c'est lui, et lui seul, qui aurait "plongé" son pays dans une telle guerre civile.

    Absolument, M'sieur balbaec. Le Vénézuela est une démocratie exemplaire. Il suffit de se balader dans les rues, de fréquenter les magasins (enfin, ce qu'il e reste) ou, mieux, de visiter les hopitaux pour l'observer. Ne faites pas attention, M'sieur balbec, à ces médias insolents aux ordres du capitalisme arrogant (!).
    Avec moi, M'sieur balbac ..... résistance. Résistance. Résistance.

  • Lu sur orange : Maduo, un dirigeant "qui a plongé son pays dans une guerre civile".

    1) il n'y a pas encore de guerre civile au Venezuela, même si on n'en est pas loin.
    2) il est outrageusement tendancieux d'affirmer que c'est lui, et lui seul, qui aurait "plongé" son pays dans une telle guerre civile.

  • Controversé par Orange ? Oh ! alors , ça n ' a aucun interet !