Maradona, dopage, rugby, ... : Quand le Pape parle du sport

Maradona, dopage, rugby, ... : Quand le Pape parle du sport©Media365
A lire aussi

Nicolas Kohlhuber : publié le samedi 02 janvier 2021 à 16h10

Dans un long entretien paru ce samedi dans La Gazzetta dello Sport, le Pape François a évoqué son point de vue sur le sport mondial. Diego Maradona, Jeux paralympiques, valeurs de l'ovalie, dopage, ... : le souverain pontife n'a écarté aucun sujet.



C'est avec une interview incroyable que La Gazzetta dello Sport a démarré l'année 2021. Dans son édition de samedi, le célèbre quotidien sportif italien a publié un long entretien du Pape François. Sans détour, le souverain pontife a donné son point de vue sur le sport mondial, le décès de Diego Maradona ou sa relation avec la pratique sportive. En voici quelques extraits.

Diego Maradona

"J'ai rencontré Diego Maradona lors d'un match pour la paix en 2014: je me souviens avec plaisir de tout ce que Diego a fait pour Scholas Occurrentes, une Fondation qui s'occupe des nécessiteux du monde entier. Sur le terrain, il était poète, un grand champion qui a fait la joie de millions de personnes, en Argentine comme à Naples. C'était aussi un homme très fragile"

Les valeurs du rugby

"Même si c'est un sport difficile il n'est pas violent et je l'aime beaucoup. La loyauté et le respect qui existent dans ce sport sont souvent pris comme modèle. Je pense à la troisième mi-temps où après le match, tous les joueurs se réunissent, même si c'est juste pour se saluer. C'est comme ça que ça devrait être partout."

Le dopage

"Aucun champion n'est construit en laboratoire. Parfois, cela s'est produit et nous ne pouvons pas être sûrs que cela ne se reproduira pas, même si nous espérons que non! Mais le temps démasque les talents originaux de ceux qui ont été construits: un champion naît et se renforce avec l'entraînement. Le dopage dans le sport n'est pas seulement une triche, c'est un raccourci qui annule la dignité. Le talent est un cadeau reçu mais cela ne suffit pas: il faut y travailler. Mieux vaut une défaite propre qu'une victoire sale."

L'entraînement sportif

"S'entraîner signifie prendre soin du talent, essayer de le faire mûrir au maximum de ses possibilités. Je me souviens de ceux qui couraient le 100 mètres aux Jeux olympiques: pour ces quelques secondes, il y a des années et des années d'entraînement, sans être sous la lumière des projecteurs. De temps en temps, je lis l'histoire d'un grand champion qui est le premier arrivé à l'entraînement et le dernier à partir: c'est le témoignage que la volonté est plus forte que l'habileté. Ici le sport va de pair avec la vie: la beauté, quelle que soit sa déclinaison, est toujours le fruit d'une flamme à faire brûler jour après jour."

Les disciplines paralympiques

"Quand je vois de quoi certains athlètes sont capables, malgré leur handicap, je suis émerveillé par le pouvoir de la vie. Dans le sport, j'aime l'idée d'inclusion. La symbolique des anneaux olympiques : c'est une image splendide de ce que pourrait être le monde. Le mouvement paralympique est très précieux, non seulement pour inclure tout le monde, mais aussi parce que c'est une occasion de raconter et de donner de la visibilité à des hommes et des femmes qui ont fait du handicap, une rédemption. Quand je vois ou lis certaines de ces histoires, je pense que les seules limites sont celles vues par les spectateurs."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.