Mali : Plusieurs joueurs appellent au boycott de la sélection

Thibaut Simon, Media365, publié le samedi 22 juin 2024 à 22h46

Face à la situation de crise dans laquelle se trouve le football malien, plusieurs internationaux dont Hamari Traoré ont menacé de boycotter la sélection.

Le Mali fait face à une crise sportive importante. Éliminé en quart de finale de la dernière CAN par la Côte d'Ivoire, le pays est très mal engagé dans les qualifications à la prochaine Coupe du Monde. Une défaite face au Ghana (1-2), deux nuls face à la Centrafrique (1-1) et Madagascar (0-0) pour une seule victoire face au Tchad (3-1). Quatrième de son groupe, la situation du Mali est critique. Certains internationaux ont d'ailleurs fait part de leur mécontentement et pointent du doigt les dirigeants. Manque de professionnalisme et mauvaise gestion, le ras-le-bol est présent. Plusieurs joueurs se sont exprimés et pourraient boycotter la sélection si les dirigeants ne réagissent pas.

Une lettre aux supporters

Ce vendredi, plusieurs joueurs dont le capitaine Hamari Traoré et Falaye Sacko, El Bilal Touré ou Kamory Doumbia notamment ont publié une lettre sur les réseaux sociaux. En s'adressant au public malien, les joueurs eux-mêmes s'interrogent sur la tournure que prend le football dans le pays. Malgré des turnovers importants comme les changements de sélectionneur - Eric Chelle a été démis de ses fonctions au mois de juin - la responsabilité des dirigeants est remise en cause. "Nous appelons les cadres de la Fédération à prendre urgemment leur responsabilités." peut-on lire dans la lettre. Le message est d'autant plus clair que les joueurs pourraient boycotter tout simplement la sélection. "Si la situation reste inchangée, nous nous réservons le droit ne pas honorer la sélection et de ne pas participer aux prochains matches de qualification (pour la Coupe du Monde 2026)." Le 4 juillet prochain, le Mali connaitra ses trois adversaires pour les qualifications à la CAN 2025. Les Aigles espèrent que le message est passé du côté de la Fédération afin d'éviter le boycott.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.