Madagascar : Infantino hausse le ton

Madagascar : Infantino hausse le ton©Media365

Patrick Juillard, publié le mercredi 27 novembre 2019 à 15h10

Gianni Infantino, le président de la FIFA, était en visite à Madagascar. Il n'apprécie pas du tout l'état des infrastructures et l'a fait savoir.

Gianni Infantino a commencé dimanche sa deuxième tournée africaine de 2019. Après avoir parcouru en début d'année l'ouest du continent (Guinée, Togo, Bénin, Burkina Faso, Sénégal, Gambie, Guinée-Bissau, Mauritanie), le président de la FIFA a cette fois mis le cap sur l'océan Indien et l'Afrique centrale puis australe. Le dirigeant se rendra au Lesotho, en Angola, en RD Congo, au Congo, en Mozambique et au Malawi après avoir débuté par Madagascar. Cette première étape au pays d'Ahmad, le patron de la Confédération africaine de football, a été l'occasion d'un coup de gueule, assorti d'une mise en garde, au sujet de l'état des infrastructures sportives de la Grande Île. « Le stade actuel ne correspond pas du tout aux normes internationales. On est obligés de devenir très stricts à ce sujet. Si les choses ne changent pas, il ne peut pas y avoir de matchs internationaux, de matchs de qualification de la Coupe du Monde », a lâché Gianni Infantino.

Gianni Infantino : « Je ne sais pas si on peut appeler cela un stade »

Dans un contexte de mise sous tutelle de la CAF par la FIFA, le propos, prononcé devant Ahmad mais aussi la déléguée générale de la Fifa en Afrique et secrétaire générale de la CAF Fatma Samoura, n'est pas vraiment passé inaperçu. « Je ne sais pas si on peut appeler cela un stade, a poursuivi l'homme fort du football mondial. Ce serait vraiment dommage parce que l'équipe nationale de Madagascar est aujourd'hui l'une des meilleures équipes en Afrique, avec des vraies chances de se qualifier pas seulement pour la Coupe d'Afrique, mais aussi pour la Coupe du Monde 2022. Faisons en sorte que le peuple malgache soit fier, pas seulement de son équipe nationale, mais aussi des infrastructures et de l'organisation [de son] football. » Actuellement en tête de leur poule de qualification pour la CAN 2021, les Barea trouvent là un élément d'incertitude nouveau avant le coup d'envoi des éliminatoires de la Coupe du Monde 2022.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.