Liverpool : Salah n'est pas perturbé

Liverpool : Salah n'est pas perturbé©Media365
A lire aussi

Rédaction , publié le vendredi 08 novembre 2019 à 13h47

Mohamed Salah, l'attaquant de Liverpool, a répondu aux critiques liées à son manque d'efficacité et assuré qu'elles ne le perturbaient pas du tout.

Meilleur réalisateur de la Premier League lors des deux précédentes saisons, Mohamed Salah se montre un peu moins performant depuis l'entame de l'exercice en cours. En dix rencontres disputées, il n'a trouvé le chemin des filets qu'à cinq reprises en dix parties. Le ratio n'est pas ridicule, mais il traduit clairement une baisse de régime du Pharaon. Cela lui a valu quelques piques extérieures. L'attaquant des Reds assure cependant ne pas du tout s'en soucier.

« Pour être honnête, je ne m'inquiète pas du tout à propos de ce que les gens disent de moi, a tonné Salah dans un entretien à la chaine anglaise Sky Sports. Aussi longtemps que je marque des buts et que l'équipe gagne alors tout va bien. Je ne me préoccupe pas des attentes qu'il y a de la part des gens. Car si je le fais ça va générer trop de pression et je ne pourrai pas me donner à fond. Je fais ce que je veux faire et je suis très content de ça ».Et l'ancien joueur de l'AS Roma a bien raison car sa carte de visite parle pour lui. Récemment, il a été nommé pour le titre du Ballon d'Or pour la deuxième année consécutive.

Salah et les Reds gonflés à bloc pour dimanche

Si Salah garde le moral c'est aussi parce que tout se passe pour le mieux actuellement pour Liverpool. Les Merseysiders sont leaders de la Premier League, et sont bien partis pour atteindre les huitièmes de finale de la Ligue des Champions. Dimanche, ils ont même l'opportunité de consolider la première place en championnat en prenant le dessus sur le dauphin Manchester City à Anfield. Un choc que l'Egyptien attend avec une grande impatience : « c'est un match à gagner à tout prix ». Tout en évoquant la détermination que lui et ses coéquipiers ont de prendre le large au classement, Salah a souligné que ce match ne sera pas décisif pour l'attribution du titre : « en décembre l'année dernière, on disait que c'était fini quand on avait six ou sept d'avance. Et on a vu que ce n'était pas le cas. Ce n'est jamais fini. Si t'es dans une mauvaise période alors tu te retrouves vite en difficulté. Même si on gagne dimanche, il restera encore un long chemin à parcourir. Nous ne sommes qu'en novembre, il est encore trop tôt pour parler du titre ».

Vos réactions doivent respecter nos CGU.