Les excuses de Pierre Ménès

Les excuses de Pierre Ménès©Media365

Paul Rouget, Media365 : publié le lundi 29 mars 2021 à 10h04

Plus que jamais dans la tourmente, Pierre Ménès, qui fait l'objet d'une enquête interne de Canal+ en raison de son comportement et qui a notamment été lâché par EA Sports, a présenté "(ses) sincères excuses" aux Marie Portolano, Isabelle Moreau et Francesca Antoniotti. 

 

Alors qu'il ne s'était pas montré très convaincant lundi dernier dans l'émission "Touche pas à mon poste", où il était venu s'expliquer au lendemain de la diffusion du documentaire de sa désormais ex-collègue Marie Portolano ("Je ne suis pas une salope, je suis journaliste"), dont les passages l'incriminant n'avaient pas été diffusés par Canal+, Pierre Ménès, qui regrettait "qu'on ne peut plus dire et qu'on ne peut plus rien faire", a finalement décidé de faire amende honorable une semaine plus tard sur Twitter. Mis en cause dans des affaires d'agressions sexuelles, le consultant vedette de la chaîne cryptée avait notamment soulevé la jupe de Marie Portolano devant le public du Canal Football Club, sur un plateau où il avait embrassé sur la bouche une autre journaliste, Isabelle Moreau, en 2011. Et il avait reproduit le même geste sur celui de Touche pas à mon sport avec Francesca Antoniotti en 2016. Des jeunes femmes auxquelles il assure présenter aujourd'hui "(ses) sincères excuses". 

"Depuis la diffusion du doc de Marie Portolano, beaucoup de victimes se sont exprimées notamment à mon encontre. J'écoute et je respecte cette parole libérée. Après avoir échangé avec chacune de ces victimes et après avoir lu tous vos messages sur les réseaux sociaux, je tenais à tous vous dire que je regrette sans aucune ambiguïté tous ces gestes du passé qui ne se justifiaient aucunement. J'ai causé de la peine et de la gêne à des amies sans jamais avoir eu l'intention de le faire directement ou indirectement. C'est pour toutes ces raisons que je réitère mes regrets et mes excuses les plus sincères", écrit-il ainsi sur Twitter, un réseau social où il est d'habitude très présent mais ne s'était plus exprimé depuis une semaine. Ménès, qui regrettait surtout, dans son interview sur C8, que "l'époque ait changé", et que ses agissements "seraient passés crème il y a cinq ans", a depuis été mis une nouvelle fois en difficulté par la diffusion d'une deuxième séance coupée du documentaire par le site Les Jours, où il n'exprimait aucun regret pour avoir embrassé Isabelle Moreau. "Je le referais, expliquait-il ainsi. C'est pas un smack qui va te salir non plus. Il faut se calmer." Lâché par EA Sports, celui qui ne commentera donc plus les matchs sur le jeu vidéo FIFA fait également l'objet d'une enquête interne de Canal+.  

Vos réactions doivent respecter nos CGU.