Les Bleuets verront les demies... et Tokyo !

Les Bleuets verront les demies... et Tokyo !©Media365

Raphaël Brosse, publié le lundi 24 juin 2019 à 22h54

Ballottée par moments, l'équipe de France est parvenue à conserver le point du nul face à la Roumanie ce lundi (0-0). Un résultat qui permet aux Bleuets de valider leur billet pour les demi-finales de l'Euro Espoirs... et pour les Jeux Olympiques de Tokyo.

Le debrief
Pour la France et la Roumanie, la donne était très claire : un match nul et les deux équipes étaient assurées de participer aux demi-finales de l'Euro Espoirs. Fallait-il, dès lors, s'attendre à une sorte d'arrangement tacite, comme pouvaient le craindre certains supporters italiens ? Le début de partie n'a en tout cas pas accrédité cette thèse. Emmenés par l'intenable George Puscas, Florinel Coman et Ianis Hagi, les jeunes Roumains ont réalisé une entame convaincante, marquée par de rapides transitions vers l'avant et quelques situations intéressantes devant le but tricolore. Les Bleuets n'étaient pas en reste mais, à l'image d'un Jonathan Ikoné qui en a souvent un peu trop fait balle au pied, la justesse dans le dernier geste leur a fait défaut en première période.

Le second acte s'est déroulé sur un tempo moins enlevé, même si les deux formations ont, par à-coups, apporté le danger dans le camp adverse. Peu inspirés en attaque, les Français n'ont pas concédé énormément d'occasions, mais l'une d'entre elles aurait pu faire mouche sans une excellente intervention de Paul Bernardoni (69eme). Plus les minutes défilaient, et moins les vingt-deux acteurs avaient envie de se livrer. Le scénario fatal à l'Italie s'est donc concrétisé, puisque ce match nul (0-0) élimine le pays organisateur. Malgré des prestations mitigées depuis le début de la compétition, les joueurs de Sylvain Ripoll ont rempli leur mission. Ils disputeront bien les demi-finales de l'épreuve, jeudi prochain contre l'Espagne... et seront à Tokyo, en 2020, pour prendre part au tournoi olympique.




L'instant T : Les occasions de but n'ont pas été légion dans cette partie, mais Paul Bernardoni ne s'est pas endormi pour autant. A une vingtaine de minutes du coup de sifflet final, le gardien nîmois a parfaitement senti le coup en sortant dans les pieds de George Puscas, qui avait contrôlé le ballon suite à une ouverture millimétrée de Ianis Hagi et s'apprêtait à entrer dans la surface. Une intervention très importante, a fortiori à ce moment du match (69eme).


Les tops et flops des Bleuets
Olivier NTCHAM (6)
Depuis son entrée en jeu remarquée contre l'Angleterre (2-1), Olivier Ntcham a enchaîné deux titularisations dans l'entrejeu des Tricolores. Propre dans ses interventions et précis dans ses relances, le joueur du Celtic Glasgow a joué un rôle important au milieu de terrain. Son rendement ne s'est pas étiolé au fil des minutes.
Jonathan IKONE (4)
Jonathan Ikoné est assurément l'un des leaders techniques de cette équipe de France, mais le Lillois a eu tendance à faire les mauvais choix ce lundi. Et c'est l'ensemble du secteur offensif des Bleuets qui en a pâti.
Mattéo GUENDOUZI (4)
Préféré à Houssem Aouar, Mattéo Guendouzi a peiné à se mettre en évidence. Plutôt discret, le milieu d'Arsenal n'a que trop rarement fait valoir la qualité de son jeu de passes.
La feuille de match
FRANCE - ROUMANIE : 0-0
Stade Dino-Manuzzi (15 000 spectateurs environ)
Temps chaud - Pelouse en bon état
Arbitre : M.Kabakov (BUL) (5)

But : Aucun

Avertissements : M.Thuram (58eme) pour la France - Rus (14eme), Manea (52eme), Nedelcu (69eme) pour la Roumanie

Expulsion : Aucune


France
Bernardoni (6) - Amian (5), Konaté (5), Upamecano (5), M.Sarr (5) - Ntcham (6), Tousart (cap) (5), Guendouzi (4), M.Thuram (5) puis Del Castillo (85eme) - Mateta (5), Ikoné (4) puis Reine-Adélaïde (85eme)

N'ont pas participé : Larsonneur (g), Prévot (g), Ballo-Touré, Aouar, M.Dembélé, Dagba, Niakhaté, I.Sissoko, Caci
Entraîneur : S.Ripoll


Roumanie
Radu (cap) (5) - Manea (5), Nedelcearu (6), Rus (5), Boboc (5) - Nedelcu (4), Cicaldau (5) puis Baluta (59eme) - Olaru (5) puis Dragomir (72eme), Hagi (6), Coman (6) - Puscas (6) puis Petre (82eme)

N'ont pas participé : Cabuz (g), Vlad (g), Stefan, Pascanu, Man, Ricardo, Ghita, Ivan, Ciobanu
Entraîneur : M.Radoi

Vos réactions doivent respecter nos CGU.