Le Spartak se paye une sortie raciste

Le Spartak se paye une sortie raciste©Media365

Pierre GODFRIN, publié le samedi 13 janvier 2018 à 14h41

Sur son compte Twitter, le Spartak Moscou a voulu faire dans l'humour mais s'est fait taxer de raciste après ses propos sur ses joueurs brésiliens dont Luiz Adriano.

La prochaine fois, le Spartak Moscou laissera faire son Community Manager. En voulant confier les clés de son compte Twitter à son défenseur Georgi Dzhikiya, le club moscovite s'est attiré les foudres des internautes. Ces derniers ont considéré que le troisième du championnat russe avait eu des propos racistes vis-à-vis de ses joueurs brésiliens. En pleine préparation hivernale à Dubaï alors que le championnat fait relâche, Dzhikiya s'est amusé à filmer Luiz Adriano et d'autres coéquipiers en pleine séance intense avec comme commentaire : »Regardez comment les chocolats fondent au soleil ».

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
2 commentaires - Le Spartak se paye une sortie raciste