Le Nigeria sans problème

Le Nigeria sans problème©Media365
A lire aussi

Rédaction Media365, publié le vendredi 03 septembre 2021 à 20h10

Le Nigeria a débuté les éliminatoires du Mondial 2022 par un succès vendredi, tout comme la Zambie.

La Mauritanie a de quoi être frustrée. Plombés par leurs approximations défensives, les Mourabitounes ont concédé la défaite face à la Zambie (1-2), vendredi à Nouakchott pour leur entrée en lice dans les éliminatoires de la Coupe du monde 2022. Vulnérable dans son dos, l'arrière-garde mauritanienne se faisait avoir une première fois par Enock Mwepu. Dans une position sans doute litigieuse, le joueur transféré cet été à Brighton ouvrait le score sur un service de Prince Mumba (10e, 0-1). De passeur, ce dernier se muait en buteur peu avant l'heure de jeu (57e, 0-2). Obnubilée par le ballon, la défense mauritanienne avait oublié son bourreau du jour.

Entre ces deux coups de poignard, les hôtes avaient quelque peu repris le contrôle du ballon, mais il leur fallut attendre l'entrée d'Amadou Niass (67e) pour trouver le tranchant qui leur manquait. Il ne fallait qu'une poignée de minutes à l'attaquant d'Entag el Harby pour permettre aux hommes de Corentin Martins de concrétiser leurs temps fort (69e, 1-2), sur un bon service d'un autre "expat", Yali Dellahi (Al-Nasr Benghazi). La Mauritanie poussait, mais cette réduction du score allait s'avérer trop tardive. La Zambie avait réussi le coup parfait. Les deux autres équipes de ce groupe B, la Tunisie et la Guinée équatoriale, s'affrontent dans la soirée (21h) à Radès.

Il n'y a en revanche pas eu une once de suspense à Lagos, où le Nigeria a disposé du Liberia (2-0) sur la pelouse bosselée du Teslim Balogun Stadium. Dans un bon jour, les Super Eagles prenaient d'entrée la direction des opérations et ouvraient le score au mitan de la première période. Suite à un corner, Iheanacho était oublié par la défense libérienne et surprenait Williams d'une frappe sèche au ras du poteau (22e, 1-0). Clinique, l'attaquant de Leicester allait l'être encore une fois à la reprise d'un centre d'Iwobi (45e), qui permettait aux Super Eagles de rentrer aux vestiaires avec le break en poche. La suite fut beaucoup plus simple face à une Lone Star accrocheuse mais limitée. Les hommes de Gernot Rohr s'installent en tête du groupe C, ouvert par le nul entre la RDC et la Tanzanie (1-1), jeudi à Lubumbashi.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.