Le Brésil bute sur le Panama

Le Brésil bute sur le Panama

Nicolas Kohlhuber, publié le samedi 23 mars 2019 à 20h17

Pour sa première sortie en 2019, le Brésil n'a pas pu faire mieux qu'un match nul contre le Panama (1-1). Un coup d'arrêt pour une sélection qui restait sur six victoires consécutives à trois mois de sa Copa America. Lucas Paqueta a marqué le seul but brésilien.

Amputé par de nombreux forfaits sur blessure (Neymar, Dani Alves, Vinicius, Filipe Luis), le Brésil n'a pas réussi à sortir victorieux de son premier match amical de l'année 2019. Contre le Panama, les Auriverdes n'ont pas réussi à faire mieux qu'un match nul (1-1). Alors que pour les nations européennes, l'année 2019 n'a pas de grande importance, c'est tout le contraire pour le Brésil qui prépare sa Copa America. Ce résultat met un terme à une série de six victoires brésiliennes consécutives depuis la Coupe du Monde. Et il n'est donc pas sans conséquence au niveau de la confiance.

Paqueta, seul buteur du Brésil malgré les nombreuses opportunités

De la confiance, il en faudra aux hommes de Tite pour trouver le chemin des filets. Pour marquer ce but capable de faire la différence. Ce samedi à Porto contre un adversaire modeste, la Seleçao n'a pas manqué d'opportunités. Mais elle n'a pas réussi à les convertir. La faute à un vilain manque de réalisme devant le but de Luis Mejia. Après des tentatives de Roberto Firmino (18eme), Arthur (22eme, 23eme) et Philippe Coutinho (28eme), Lucas Paqueta a poussé le ballon au fond sur un superbe centre de Casemiro (32eme, 1-0). Assez pour lancer la machine mais pas suffisant pour impressionner les joueurs panaméens. Quatre minutes plus tard, Adolfo Machado a dévié de la tête un coup-franc lointain d'Eric Davis pour tromper Ederson et égaliser (36eme, 1-1). Ni l'entrée de Gabriel Jesus, ni les onze tirs brésiliens en seconde période n'ont réussi à faire évoluer le score avant le coup de sifflet final. Luis Mejia s'est interposé devant Lucas Paqueta (59eme), Richarlison (66eme), ou Casemiro (73eme). Sa barre l'a aidé devant l'attaquant d'Everton (51eme) et le milieu de Real Madrid (71eme). Pire, Los Canaleros aurait pu réaliser le hold-up parfait si Ederson n'avait pas repoussé une frappe puissante de José Rodriguez (49eme) et une demi-volée de Jose Fajardo (89eme). En milieu de semaine, le Brésil va devoir reprendre sa marche en avant en République Tchèque pour pouvoir intégrer les revenants de la meilleure des manières à l'approche de l'été.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.