LDC : Présentation de la phase de poules

LDC : Présentation de la phase de poules©Media365
A lire aussi

Patrick Juillard, publié le vendredi 29 novembre 2019 à 10h35

Retrouvez une présentation de la phase de poules de la Ligue des Champions africaine qui débute ce week-end.

Groupe A : Primeiro de Agosto, TP Mazembe, Zamalek, Zesco United

Ajouter une sixième Ligue des Champions à son palmarès : telle est cette année l'ambition du TP Mazembe, qui fête ces jours-ci ses 80 ans d'existence. Pour atteindre cet objectif, le club congolais mise sur la stabilité de son effectif et de son staff, conduit par l'ancien défenseur maison Pamphile Mihayo. Le retour aux affaires du président Moïse Katumbi et la perspective d'un nouveau stade de 50.000 places témoignent de l'ambition intacte des Corbeaux et de leurs expérimentés maîtres à jouer Trésor Mputu et Rainford Kalaba. Leur principal adversaire devrait être le Zamalek. Qualifiés aux dépens des Sénégalais de Génération Foot, les Cairotes sortent d'une saison conclue par deux trophées, la Coupe de la Confédération et la Coupe d'Egypte. Avec les renforts offensifs des Marocains Mohamed Ounajem et Achraf Bencharki et celui du Serbe Micho Sredojevic sur le banc, les Chevaliers Blancs sont sans complexe, à l'image de leur bouillant président, Mortada Mansour, jamais avare d'une déclaration furibarde. Les Zambiens de Zesco United et les Angolais du Primeiro de Agosto essaieront eux de bousculer la hiérarchie.

Les favoris : TP Mazembe (RDC), Zamalek (EGY).
Les grosses cotes : Primeiro de Agosto (AGO), Zesco United (ZAM)

Groupe B : ES Sahel, Al-Hilal, FC Platinum, Al-Ahly

Six ans. Cela fait six ans qu'Al-Ahly voit la Ligue des Champions le fuir. Autant dire que la disette passe pour une éternité aux yeux du club le plus titré d'Afrique. Pour y mettre un terme, les Diables Rouges miseront sur un effectif riche et expérimenté, savant mélange de tauliers et de jeunes loups. Désormais coachés par le Suisse René Weiler, les vainqueurs de la Supercoupe d'Egypte partent favoris de leur poule. Demi-finaliste de la dernière Coupe de la Confédération mais aussi vainqueur de la Ligue arabe des Champions, l'Etoile sportive du Sahel ne manque pas d'arguments mais devra faire abstraction des turbulences extra-sportives que traverse le club. Les Soudanais d'Al-Hilal tenteront de se relancer après une saison difficile, tandis que les Zimbabwéens du FC Platinum, pratiquement vierges d'expérience continentale, seront l'attraction de la poule.

Le favori : Al-Ahly (EGY).
Le challenger : ES Sahel (TUN).
L'outsider : Al-Hilal (SOU).
La grosse cote : FC Platinum (ZIM)

Groupe C : Mamelodi Sundowns, USM Alger, Petro Atlético, WAC Casablanca

C'est animé d'un fort sentiment de revanche que le Wydad Casablanca se présente au coup d'envoi de cette phase de poules. L'été a laissé des traces : le club a été débouté par le TAS après la finale retour interrompue dans les conditions que l'on sait la saison dernière, et l'équipe a enregistré le départ de son entraîneur tunisien Faouzi Benzarti, remplacé par le Serbe Zoran Manojlovic. L'effectif est lui resté plutôt stable : les hommes forts (Comara, El Karti, El Haddad) sont restés malgré certaines convoitises, Ayoub El Kaabi est arrivé de Chine pour se relancer. Sacré champion de Botola pour la vingtième fois de son histoire, le WAC Casablanca fera de nouveau partie des favoris. Les Mamelodi Sundowns s'annoncent comme leur principal rival. Les Sud-Africains seront en quête de rachat, face à un adversaire marocain qui les avait sortis en demies la saison passée. Réguliers, les hommes de Pitso Mosimane devront se faire respecter devant l'USM Alger, en grande difficulté financière mais pas dépourvue de jeunes talents, et le Petro Atlético, vice-champion d'Angola de retour à ce niveau de la compétition après neuf ans d'absence.

Le favori : WAC Casablanca (MAR).
Le challenger : Mamelodi Sundowns (AFS).
L'outsider : USM Alger (ALG).
la grosse cote : Petro Atlético (AGO).

Groupe D : Raja Casablanca, JS Kabylie, AS Vita Club, ES Tunis

Pour l'Espérance de Tunis, le plus dur commence. Vainqueurs des deux précédentes éditions, les Sang et Or devront réussir un exploit inédit pour conserver leur bien une année de plus. Pour ce défi, les hommes de Mouine Chaabani se présentent avec un effectif largement remanié et rajeuni. Certes, quelques tauliers sont toujours là (Chammam, Koulibaly, Badri) mais beaucoup d'autres ont fait leurs valises cet été : Youcef Belaïli et Saad Bguir ont atterri en Arabie Saoudite, Franck Kom au Qatar, Ayman Ben Mohamed au Havre et Ghailene Chaalali en Turquie. Pour compenser ces départs, l'Espérance a misé sur la jeunesse, souvent algérienne, ainsi que sur les talents subsahariens (le Ghanéen Bonsu en tête). Désormais dirigé par Jamal Sellami, le Raja Casablanca s'efforcera de fournir une réplique efficace. L'AS Vita Club de l'inamovible Florent Ibenge a perdu des leaders (Ngoma au... Raja et Makusu) mais pas son ambition, tandis que la JS Kabylie vice-championne d'Algérie espère des retrouvailles fructueuses malgré un manque possible de puissance offensive.

Le favori : ES Tunis (TUN).
Les challengers : Raja Casablanca (MAR), AS Vita Club (RDC).
L'outsider : JS Kabylie (ALG).

Vos réactions doivent respecter nos CGU.