LDC : Le Zamalek renverse une Espérance sortie de son match (3-1)

LDC : Le Zamalek renverse une Espérance sortie de son match (3-1)©Media365
A lire aussi

Rédaction , publié le vendredi 28 février 2020 à 19h00

Le Zamalek a pris le meilleur sur l'Espérance de Tunis (3-1), vendredi en quarts de finale aller de la Ligue des Champions.

Le Zamalek a pris une sérieuse option sur la qualification en battant l'Espérance de Tunis (3-1), vendredi au Caire en quarts de finale de la Ligue des Champions. Dès le coup d'envoi, Hamdou Elhouni s'offrait un face-à-face avec Abou Gabal mais butait sur le portier égyptien (1ere). Intenable, l'ailier gauche espérantiste profitait d'un gros flottement défensif du Zamalek pour placer une frappe enroulée limpide qui frôlait le montant de Gabal, battu (6eme). Si les hôtes reprenaient ensuite la possession du ballon, celle-ci était complètement stérile. Agressifs à la récupération, les Sang et Or ouvraient la marque sur un joli mouvement collectif. Ouattara servait Elhouni plein axe. Le Libyen décalait Benguit, qui plaçait une frappe croisée hors de portée d'Abou Gabal (27eme, 0-1). L'Espérance avait à peine le temps de profiter de cet avantage que le Zamalek égalisait sur une inspiration géniale d'Ounnajem. Pas attaqué aux trente mètres, l'ancien du Wydad décochait une frappe surpuissante qui trompait Ben Cherifia, qui ne s'illustrait pas par sa détente sur le coup (31eme, 1-1). Plaisant, le match voyait les deux équipes multiplier les situations dangereuses, comme cette tête de Mahmoud Alaa sur la transversale de Ben Cherifia (35eme).

Un Bencharki diabolique

Au retour des vestiaires, la partie reprenait sur un rythme plus lent. Tout juste relevait-on une bonne frappe cadrée de Chammam (52eme). Mais le Zamalek tissait doucement sa toile. Percutant, Bencharki embarquait Mbarki, avant de voir sa tentative contrée par Yaakoubi (64eme). Elhouni n'était pas en reste, mais Ouattara manquait de promptitude au moment de reprendre le ballon décalé par le Libyen (67eme). Trouvé en profondeur, Mostafa Mohamed enchaînait contrôle de la poitrine et frappe en pivot. C'était cadré mais Ben Cherifia veillait (68eme). Les hommes de Patrice Carteron poussaient, et trouvaient la faille. Sur un long centre, Bencharki se jouait des défenseurs et trompait Ben Cherifia avec l'aide du poteau (72eme, 2-1). Hors d'eux, réclamant une faute, les tenants du trophée prenaient l'arbitre d'assaut. La mêlée se terminait par un carton rouge pour Ben Romdhane. Réduite à dix, l'Espérance ne pouvait plus sortir la tête de l'eau et concédait un penalty quand Dhaouadi crochetait Bencharki (90eme+2). Mahmoud Alaa exécutait la sentence (90eme+3, 3-1), et l'Espérance s'inclinait une seconde fois en deux semaines face au Zamalek. La belle, dans une semaine à Radès, s'annonce explosive.


Les onzes de départ :


Vos réactions doivent respecter nos CGU.