LDC (Demies) : WAC-Sundowns, EST-TPM, deux chocs entre anciens vainqueurs

LDC (Demies) : WAC-Sundowns, EST-TPM, deux chocs entre anciens vainqueurs©Media365
A lire aussi

Patrick Juillard, publié le vendredi 26 avril 2019 à 15h30

Les demi-finales aller de la Ligue des Champions opposent le WAC Casablanca aux Mamelodi Sundowns, vendredi à Rabat, puis l'Espérance de Tunis au TP Mazembe, samedi à Radès.

Comme on se retrouve ! Les demi-finales de la Ligue des Champions africaine, programmées ce week-end, nous ont réservé deux affiches de choix entre anciens vainqueurs habitués à croiser le fer. A Rabat, la pelouse du complexe Moulay Abdellah verra ce vendredi soir s'opposer le Wydad Casablanca, lauréat en 2017, et les Mamelodi Sundowns, qui l'avaient précédé au palmarès. Le choc est loin d'être inédit : ces trois dernières années, les deux équipes se sont déjà affrontées à six reprises. L'année de son sacre, le WAC avait écarté les Sundowns en quarts de finale, au terme de deux duels serrés (1-0, 0-1, 3-2 tab). Et lors des deux éditions suivantes, celle de 2018 et l'actuelle, Wydadi et "Brazilians" se sont à chaque fois rencontrés en poules. Les deux fois, les Marocains ont gagné sur leur pelouse, toujours par la plus courte des marges (1-0). De là à penser que la manche aller de ce vendredi sera pauvre en buts...

Entre l'Espérance et le TP Mazembe, une cordiale détestation.../span>

Samedi, l'Espérance de Tunis accueille à Radès le TP Mazembe. Entre les tenants du trophée et les quintuples vainqueurs de l'épreuve, les rencontres ont coutume d'être tendues. "Deux concurrents qui ne se supportent pas !", titre ainsi le club congolais sur sa page officielle, tpmazembe.com. "Lorsqu'il se murmure depuis plusieurs années que c'est l'Espérance Sportive qui était derrière la disqualification du TPM en 2011 (voir le dossier Janvier Besala), pour se venger de l'humiliation en finale aller de 2010 (5-0, 1-1, ndlr), le petit grain d'inimitié arrosé par l'EST a poussé avec facilité", peut-on y lire. Meilleurs ou moins forts que leurs prédécesseurs de l'époque, les Corbeaux cru 2019 de Pamphile Mihayo devront se méfier d'une équipe qui demeure la seule à être invaincue cette saison en C1, et avait sorti le TPM au même stade de la compétition (0-0, 1-0) lors de son sacre de 2012. Mais la manche retour se jouait cette année-là à Radès.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.