LDC (Demies) : Le suspense intact, Mazembe et les Sundowns y croient

LDC (Demies) : Le suspense intact, Mazembe et les Sundowns y croient©Media365

Patrick Juillard, publié le samedi 04 mai 2019 à 00h55

Les demi-finales retour de Ligue des Champions opposent samedi le TP Mazembe à l'ES Tunis et les Mamelodi Sundowns au WAC Casablanca.

En s'imposant chez eux lors des manches aller, le WAC Casablanca (2-1 face aux Mamelodi Sundowns) et l'Espérance Sportive de Tunis (1-0 contre le TP Mazembe) ont pris une option sur la qualification pour la finale de l'épreuve. Mais rien n'est encore fait. Seule équipe invaincue de la compétition, tenants du trophée, les Sang et Or devront poursuivre sur cette lancée en territoire éminemment hostile, à Kamalondo. Vainqueurs de tous leurs matchs à domicile, avec un seul et unique but encaissé, les Corbeaux "se sont rapidement tournés vers ce rendez-vous, guidés comme un seul homme par cette folle envie de se hisser en finale de cette prestigieuse épreuve, que le club a déjà remportée cinq fois", peut-on lire sur le site officiel du club, qui ne recule pas devant le lyrisme.

Quelle défense sans Chongo ?

Privé du Zambien Kabaso Chongo, expulsé à l'aller, Pamphile Mihayo devra pour vaincre innover en défense centrale, avec un possible retour dans le onze de départ de l'expérimenté Joël Kimwaki, à moins que ce ne soit l'Ivoirien Christian Koffi Kouamé qui recule d'un cran... Devant son fervent public, galvanisé par le retour annoncé de Moïse Katumbi sur ses terres katangaises, le TP Mazembe aura à cœur de rééditer la performance de 2010, lorsque le club lushois avait humilié l'Espérance sur le score sans appel de 5-0. Mais les forces en présence aujourd'hui permettent-elles encore un tel scénario ?

Les occasions gâchées du Wydad

Au même moment, les Mamelodi Sundowns accueilleront le Wydad Casablanca à Pretoria. Certes nantis d'un but d'avance, les Marocains ont eu l'infortune d'en encaisser un aussi. De quoi s'en vouloir d'avoir concrétisé aussi peu d'occasions lors de la première manche, et de quoi mettre du baume au cœur de Sud-Africains sûrs de leur force sur leur pelouse, a fortiori depuis l'humiliation infligée à Al-Ahly au tour précédent. "Nous sommes une équipe qui joue un jeu très offensif. Nous avons marqué plusieurs buts lors de la compétition. Je ne crains aucun adversaire, a déclaré Faouzi Benzarti en conférence de presse d'avant-match. Nous allons jouer contre un club qui a remporté le titre il y a trois ans, mais nous aussi nous l'avons remporté en 2017." Faites vos jeux.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.