La VAR "tue la joie du jeu" pour Thierry Henry

La VAR "tue la joie du jeu" pour Thierry Henry©Panoramic, Media365
A lire aussi

Paul Rouget, Media365 : publié le jeudi 29 septembre 2022 à 08h48

Thierry Henry n'est pas opposé à la VAR, mais il estime que la vidéo assistance à l'arbitrage ne fait pas que du bien au football, et regrette l'utilisation qui en est faite.



Thierry Henry aura eu une semaine bien chargée. Après avoir remplacé Roberto Martinez sur le banc belge lors du match de Ligue des nations perdu face aux Pays-Bas dimanche à Amsterdam (0-1), et avant de retrouver son rôle de consultant pour Prime Video avec le retour de la Ligue 1, et une 9e journée qui s'ouvre par Angers-Marseille vendredi, il a fait une apparition remarquée lors de la « Leaders Week sport business », à Londres. Un événement qui réunit, du 26 au 29 septembre, plus de 3 000 des plus hauts dirigeants de l'industrie mondiale du sport dans la capitale anglaise et lors duquel le meilleur buteur de l'histoire des Bleus a notamment évoqué la vidéo assistance à l'arbitrage (VAR). Et s'il n'est pas opposé à cette technologie, il estime qu'elle augmente finalement les controverses et "tue la joie du jeu".

"Après avoir marqué, vous ne savez même pas si vous devez sauter de joie"

"Dans le football, nous sommes toujours en retard, nous avons tellement à apprendre, a regretté l'ancien joueur, aujourd'hui âgé de 45 ans. Ce que je peux voir dans le football américain, le rugby, le cricket, le tennis, c'est que les décisions sont instantanées." Pour Henry, les visionnages prennent trop de temps, et il est même "agacé" par l'utilisation qui est faite de la VAR. "Ce n'est pas assez rapide. Et puis il s'agit toujours de la décision de quelqu'un qui se trouve dans un camion ou ailleurs, car ce n'est pas la VAR qui décide. La VAR ne fait que rappeler la situation." Et d'expliquer pourquoi la VAR impacte considérablement les joueurs. Et pas pour le meilleur. "Après avoir marqué, vous ne savez même pas si vous devez sauter de joie. Est-ce que je saute ? Est-ce que je fais la fête ? Est-ce que je ne fais pas la fête ? Cela tue la joie du jeu", estime-t-il ainsi.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.