La gardienne de l’Iran soupçonnée d’être un homme par la Jordanie

La gardienne de l’Iran soupçonnée d’être un homme par la Jordanie©Media365
A lire aussi

Paul Rouget, Media365 : publié le lundi 15 novembre 2021 à 22h26

La Fédération jordanienne a demandé une enquête pour vérifier le sexe de la gardienne iranienne Zohreh Koudaei, qu’elle soupçonne d’être un homme.



Le 25 septembre dernier, l’Iran avait dominé la Jordanie aux tirs au but lors de la dernière journée des éliminatoires de la Coupe d’Asie féminine 2022 (0-0, 4-2 t.a.b.), décrochant ainsi la toute première qualification de son histoire pour la compétition. Une qualification remise en cause par la Fédération jordanienne, qui soupçonne Zohreh Koudaei, la gardienne iranienne, d’être un homme ! "Etant donné les preuves fournies par la Fédération jordanienne et l’importance de la compétition, nous demandons à la Confédération asiatique de football de lancer une enquête claire et transparente de la part d’un panel d’experts médicaux indépendants pour vérifier l’éligibilité de la joueuse en question", écrit dans un courrier qu’il a partagé sur Twitter le prince jordanien Ali ben Al Hussein, ancien vice-président de la FIFA.

Pour la sélectionneuse iranienne, il s’agit seulement d’une "excuse" de la part des Jordaniens. "Le très discuté sujet du sexe de notre gardienne est juste une excuse pour ne pas accepter la défaite face aux Iraniennes, a confié Maryam Irandoost à l’agence iranienne Fars. Après leur défaite, c’était normal pour eux d’essayer de trouver des faux prétextes. Mais je peux confirmer qu’avant le début des qualifications, nous avons effectué tous les tests nécessaires, et le staff médical a examiné avec attention toutes les joueuses de l’équipe nationale pour que nous n’ayons aucun problème de ce type." Alors que Koudaei a dû répondre à plusieurs reprises à ces accusations, l’Iran a déjà été suspectée d’avoir eu recours à des hommes, notamment en 2015, quand huit joueurs, qui n’avaient pas encore procédé à un changement de sexe, auraient évolué avec la sélection féminine.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.