La demande de libération de Ronaldinho rejetée

La demande de libération de Ronaldinho rejetée©Panoramic, Media365
A lire aussi

Paul Rouget : publié le dimanche 12 juillet 2020 à 10h12

Ronaldinho, détenu au Paraguay pour usage de faux documents officiels, va encore devoir rester assigné à résidence dans un hôtel du centre-ville d'Asuncion, un tribunal ayant rejeté sa demande de libération.


Ronaldinho va devoir prendre son mal en patience. Détenu avec son frère depuis quatre mois dans un hôtel d'Asuncion, la capitale du Paraguay, pour usage de faux documents officiels, l'ancien Parisien a vu sa demande de libération rejetée par un tribunal paraguayen. Arrêtés début mars à l'aéroport, les deux hommes avaient ensuite passé un peu plus d'un mois dans une prison locale. Et après avoir payé une caution de 1,6 millions de dollars, ils sont depuis détenus au Palmaroga, un hôtel de luxe récemment rénové du centre-ville.

"Les gens qui ont été confinés peuvent imaginer ce que ça doit être de ne pas être capable de faire ce que tu as l'habitude de faire. Je pense qu'après cette expérience compliquée, c'est quelque chose qu'on aura toujours en nous, a-t-il expliqué au Mundo Deportivo. J'espère que tout va rapidement revenir à la normale, et que tout sera comme avant." Mais le Ballon d'Or 2005 va être contraint de patienter, alors qu'il fait l'objet d'une enquête sur ses liens supposés avec un réseau opérant dans les jeux de hasard et qui utilise des passeports authentiques, mais falsifiés. 18 personnes, dont une majorité de fonctionnaires des services d'immigration et de policiers, ont déjà été arrêtées.

Âgé de 40 ans, celui qui est notamment passé par le PSG, le FC Barcelone, où il a vécu les plus grands moments de sa carrière en club, et l'AC Milan, ne pourra donc pas reprendre tout de suite sa carrière, arrêtée en 2018. Désormais entraîneur du Gimnasia La Plata, Diego Maradona aimerait pourtant bien tenter de faire sortir "Ronnie" de sa retraite, même s'il n'a plus joué de match officiel depuis 2015.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.