La Centrafrique privée de matchs à Bangui ? La Fédération réagit

La Centrafrique privée de matchs à Bangui ? La Fédération réagit©Media365
A lire aussi

Rédaction , publié le vendredi 15 mai 2020 à 10h05

Déclaré non conforme par la CAF, le complexe Barthélémy Boganda de Bangui a été suspendu dans l'attente de travaux de remise aux normes. Le président de la Fédération centrafricaine de football, Célestin Yanindji, a fait le point sur RFI.

L'équipe nationale de Centrafrique va-t-elle pouvoir continuer de jouer à Bangui ? Le doute est permis, depuis que la Confédération africaine de football a déclaré "non conforme" le complexe Barthélémy-Boganda, où les Fauves reçoivent depuis 2006. Comme elle l'avait précédemment fait pour le Zimbabwe, l'instance panafricaine a listé les nombreux travaux à réaliser sur l'enceinte dans un courrier adressé à la Fédération Centrafricaine de football (FCF). Célestin Yanindji, son président, fait le point.

"C'est une mauvaise nouvelle pour notre pays et notre Fédération, a reconnu le dirigeant, invité de l'émission "Radio Foot Internationale" sur RFI. Il ne s'agit pas seulement de l'état de la pelouse, qui est certainement le point le plus facile à résoudre... Nous devons travailler en priorité sur les espaces dédiés pour recevoir. Par exemple améliorer les vestiaires, les bureaux destinés aux commissaires de match et aux arbitres, ou encore les salles de presse. Quand ce stade a été construit, les normes n'étaient pas les mêmes qu'aujourd'hui. Quinze ans après, les choses ont évolué, et notre complexe ne répond plus aux normes."

« Ce stade est notre chaudron »



"C'est une décision qui peut être préjudiciable aux ambitions de la Fédération (...) qui vise une première qualification pour une phase finale de Coupe d'Afrique. Depuis quinze ans, nous n'avons pas été battus à Bangui. Ce stade est notre chaudron, le public arrive à porter ses joueurs, et cela explique nos bons résultats à domicile. En 2013, on a joué deux rencontres sur terrain neutre, à Yaoundé et à Brazzaville, et ce fut une mauvaise expérience. Nous allons travailler pour que la deuxième visite dans trois mois puisse constater des progrès."

Logé dans le groupe E des éliminatoires de la CAN 2021 et coachés par l'Ivoirien François Zahoui, les Fauves du Bas-Oubangui devaient livrer en mars une double confrontation face au Maroc. En attendant d'être fixé sur la nouvelle programmation de ces rencontres, la suspension actuelle des compétitions internationales donne un peu de temps à la Centrafrique dans l'optique de la remise aux normes de son stade fétiche.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.