La CAF blanchit le président de la Fédération marocaine, accusé d'avoir agressé un arbitre

La CAF blanchit le président de la Fédération marocaine, accusé d'avoir agressé un arbitre©Media365
A lire aussi

Patrick Juillard, publié le mardi 06 août 2019 à 18h15

Accusé d'avoir agressé un arbitre, le président de la Fédération marocaine Fouzi Lekjaa a été blanchi par la CAF et ne sera donc pas sanctionné.

Fouzi Lekjaa peut dormir sur ses deux oreilles. La commission de discipline de la Confédération africaine de football a blanchi le président de la Fédération royale marocaine de football (FRMF), qui était soupçonné d'avoir agressé l'arbitre éthiopien Bamlak Tessema en mai dernier, lors de la finale retour de la Coupe de la CAF entre le Zamalek et la RS Berkane. Les preuves recueillies à l'encontre du dirigeant ont été jugées insuffisantes. L'homme fort du football marocain ne sera donc pas sanctionné. « L'arbitre a prétendu avoir été agressé par Fouzi Lekjaa (...) en se basant sur les différents témoignages et rapports officiels, la commission de discipline y a trouvé des ambiguités concernant l'incident supposé. Elle a donc décidé qu'il n'y avait pas de preuves suffisantes pour prouver la culpabilité de Fouzi Lekjaa », a indiqué la CAF. Il y a quelques jours, l'arbitre éthiopien disait avoir pardonné Lekjaa. L'affaire est donc close.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.