L'UEFA renonce au fair-play financier

L'UEFA renonce au fair-play financier©Media365
A lire aussi

Rédaction , publié le mercredi 24 mars 2021 à 12h40

L'UEFA s'apprête à réformer le fair-play financier, et pourrait instaurer un salary-cap.

Près de dix ans après sa mise en place par l'UEFA, le fair-play financier va changer de peau. Une mue en profondeur prévisible, depuis le début de la crise économique liée à la pandémie de Covid-19. Un an après l'arrivée du virus et les bouleversements engendrés dans l'économie du sport et du football en particulier, de très nombreux clubs sont dans le rouge côté finances. Impossible pour eux de respecter le FPF.

Celui-ci devrait donc laisser sa place à un nouveau système sur lequel planchent les dirigeants de l'UEFA. D'après une information de la Gazzetta dello Sport, le modèle à venir sera axé sur la possibilité de "dépenser le nécessaire sans gaspiller », quand la version actuelle se basait sur des dépenses égales aux gains des clubs. Ce FPF revisité devra recevoir l'aval du parlement européen.

Pas un retour en arrière

Il y aura donc toujours des règles à suivre et il ne faut pas s'attendre à revenir aux excès d'avant 2010. Parmi les nouveautés évoquées, un plafond sur les salaires, mais aussi sur les transferts. L'Union Européenne interdisant ce type de plafonnement, pas sûr que l'idée face long feu. Le média italien cite également l'hypothèse d'une "taxe de luxe », qui viserait à "reverser un pourcentage au système lorsque vous achetez un joueur ».

Entrée en vigueur en 2022

L'objectif de l'UEFA est de trouver un accord avec les clubs "d'ici la fin de l'année, avec entrée en vigueur dès 2022 ». S'en suivra une période d'adaptation qui pourrait durer quelques années supplémentaires, "avant de passer au régime définitif ». Le président de l'UEFA, Aleksander Ceferin, doit annoncer son nouveau projet ce jeudi.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.