L'Argentine se cherche encore

L'Argentine se cherche encore©Media365
A lire aussi

Raphaël Brosse, publié le samedi 11 novembre 2017 à 16h19

Globalement dominatrice sans être particulièrement brillante, l'Argentine a dû attendre un but tardif de Sergio Agüero pour battre la Russie à Moscou (0-1). Titularisés, les Parisiens Angel Di Maria et Giovanni Lo Celso ont été plutôt discrets.

Qualifiée de justesse pour le Mondial 2018, l'Argentine version Jorge Sampaoli se cherche encore. Délestée de la pression des éliminatoires, elle peut maintenant s'adonner à des matchs amicaux destinés à générer des automatismes entre joueurs. Ce samedi, le technicien argentin a profité d'un déplacement en Russie pour faire tourner son 3-5-2. Lionel Messi et ses coéquipiers ont eu la possession du ballon mais ont la plupart du temps buté sur une défense russe enfin rajeunie (ni les jumeaux Berezutsky, ni Serguei Ignashevich ne sont désormais titulaires). Quand ils parvenaient à trouver une ouverture, les joueurs de l'Albiceleste trouvaient sur leur route un Igor Akinfeev très inspiré, notamment sur un belle tête de Sergio Agüero juste avant la mi-temps (45eme).
Di Maria et Lo Celso ont déçu
Eux aussi en quête de certitudes à sept moins du début de « leur » Coupe du Monde, les Russes ont pris davantage d'initiatives lors du second acte, principalement sous l'impulsion de Denis Glushakov. Mais la maîtrise était toujours du côté des visiteurs. Nicolas Otamendi a contraint Akinfeev à réaliser une claquette (61eme), alors qu'Angel Di Maria a trop croisé sa frappe pour trouver le cadre (67eme). Titularisé sur le côté gauche, dans un rôle de piston qui ne lui sied pas forcément, le Parisien n'est pas apparu sous son meilleur jour. Tout comme Giovani Lo Celso, qui doit se contenter de quelques miettes au PSG et auquel Sampaoli avait choisi de faire confiance pour cette rencontre. C'est finalement une valeur sûre qui a fait basculer le match : idéalement servi par Cristian Pavon (pourtant nettement hors-jeu au départ de l'action), Agüero a d'abord vu son tir être repoussé par Akinfeev, avant d'ajuster la mire de la tête (0-1, 86eme). La Sbornaïa n'a dans l'ensemble pas démérité mais s'incline donc devant son public. L'Argentine, elle, engrange un peu de confiance. Même si elle attend toujours de trouver son rythme de croisière...

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
1 commentaire - L'Argentine se cherche encore
  • Di Maria le qsg va pouvoir le vendre au moins dix euros !!!