L'Argentine a une partie de son destin en mains

L'Argentine a une partie de son destin en mains©Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER, publié le mardi 10 octobre 2017 à 10h10

Sixième du classement des qualifications sud-américaines pour la Coupe du Monde, l'Argentine va devoir cravacher pour arracher une des trois places restantes ou aller en barrages... mais l'Albiceleste n'a pas tout son destin entre ses mains.

Avec seulement six victoires en dix-sept journées, l'Argentine s'est mise en grande difficulté dans la course à la Coupe du Monde 2018 en Russie. Les coéquipiers de Lionel Messi pointent à la sixième place à l'orée de la dernière journée, à seulement un point des trois places qualificatives encore disponibles, le Brésil étant déjà assuré de terminer premier, et à égalité avec le Pérou, actuellement barragiste. Pour valider son billet pour le Mondial et éviter une désillusion, l'Argentine devra l'emporter en Equateur mais ça pourrait ne pas suffire. La qualification directe serait assurée s'il y a match nul entre la Colombie et le Pérou, ce qui assurerait a minima la quatrième place à l'Albiceleste.

Le Brésil aussi concerné

Un autre cas de figure serait celui où l'Argentine s'imposerait plus largement face à l'Equateur que le Pérou face à la Colombie, ça se jouerait alors à la différence de buts entre les deux nations, qui sont à égalité en la matière. Le Brésil aura également son mot à dire dans l'éventuelle qualification de l'Argentine. Les Auriverde vont affronter le Chili et tout autre résultat qu'une victoire des coéquipiers d'Arturo Vidal en terre brésilienne enverrait les Argentins en Russie. Ces derniers seraient contraints à un barrage si la Colombie ou le Pérou, plus largement que l'Argentine, s'imposent dans leur face à face.

Un match nul donnera des maux de tête

Mais, si elle ne fait que match nul en Equateur, l'Argentine ne serait pas forcément hors-jeu pour la qualification, mais elle ne passerait que par les barrages et il faudra alors faire de beaux comptes d'apothicaires. Pour aller en barrages dans un tel scenario, il faudra un concours de circonstances assez précis, avec deux des trois conditions suivantes devant être remplies : victoire de la Colombie au Pérou, match nul ou défaite du Paraguay face à un Venezuela déjà éliminé, défaite par deux buts d'écart ou plus du Chili au Brésil. Bref, Lionel Messi et consorts ont tout intérêt à ne pas flancher en Equateur sous peine de voir le Mondial leur passer sous le nez !

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU