Justice : Le président du TFC et sept autres personnes jugés pour une affaire de faux agents

Clément Pédron, Media365, publié le vendredi 21 juin 2024 à 12h15

Le parquet de Marseille a annoncé ce vendredi que Damien Comolli, le président du Toulouse FC, John-Valovic Galtier, fils adoptif de Christophe Galtier ainsi que six autres personnes seront jugés à la fin du mois d'octobre. Les faits reprochés sont : participation à un système d'escroquerie et exercice illégal de la profession d'agent sportif.

Huit personnes seront sous les yeux des projecteurs à la fin du mois d'octobre prochain du côté de Marseille. Mais pas pour les bonnes raisons. En effet, le parquet des Bouches-du-Rhône a annoncé ce vendredi que huit individus seront jugés du 28 au 30 octobre car ils sont soupçonnés de participation à un système d'escroquerie et exercice illégal de la profession d'agent sportif. Parmi ce contingent de personnes, on retrouve Damien Comolli, le président du Toulouse Football Club. Il y a également le directeur général du Dijon FCO (National), Emmanuel Desplats, le chargé de la cellule de recrutement de l'AJ Auxerre (Ligue 1) David Wantier, et John Valovic-Galtier, fils adoptif de l'ancien entraîneur du PSG Christophe Galtier. Ces individus sont poursuivis pour « escroquerie en bande organisée, faux et usage de faux, exercice illégal de l'activité d'agent sportif ou complicité ».

Plus de deux millions d'euros saisis

Le parquet de Marseille a également annoncé que deux des prévenus dont M. Valovic-Galtier, sont aussi poursuivis pour blanchiment. Dans le détail, il est reproché à ces personnes « d'avoir participé, chacun à son niveau, à un système consistant à permettre à des personnes ne pouvant le faire, faute de licence, de mettre en relation des joueurs ou entraîneurs avec des clubs professionnels de football, sous couvert d'agents licenciés servant de prête-noms. » De ce fait, cela « aurait ainsi permis l'homologation de plusieurs contrats de joueurs et entraîneurs professionnels par la Fédération française de football, victime de ces agissements supposés, et au paiement de nombreuses commissions d'agents ». Le parquet précise également que plus de deux millions d'euros ont été saisis dans cette affaire sans donner d'autres précisions concernant les transferts ou les contrats. Cette enquête, ouverte en mars 2022 a débouché sur plusieurs arrestations et des gardes à vue. Début juin, Damien Comolli avait été entendu par les services de police et le TFC avait indiqué, sur ses réseaux sociaux, que son président avait « pleinement coopéré avec les enquêteurs, répondant à toutes leurs questions et fournissant les informations demandées de manière exhaustive ». Pour rappel, les peines encourues pour les faits reprochés vont jusqu'à 10 ans de prison et un million d'euros d'amende.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.