Justice : La suspension de Michel Platini prend fin

Justice : La suspension de Michel Platini prend fin©Media365
A lire aussi

Fiona Bonassin, publié le lundi 07 octobre 2019 à 11h30

L'interdiction d'exercer toute activité liée au football de Michel Platini prend fin ce lundi soir. L'ancien joueur de la Juventus Turin pourrait revenir sur le devant de la scène en briguant un nouveau mandat au sein d'une instance.



Ce lundi à minuit, Michel Platini sera libre d'exercer une fonction en lien avec le football. L'ancien milieu de terrain des Bleus a purgé une suspension de quatre ans infligée par la FIFA, à la suite d'une affaire de paiement prétendument « déloyal » de 2 millions de francs suisses (1,8 million d'euros) que lui a versé Sepp Blatter.

En 1998, le Suisse, tout juste élu président de la FIFA, propose au Français un poste de conseiller spécial, contre un salaire d'un million de francs suisses par an. La mission du triple ballon d'or s'achève en 2002, sans qu'il ait touché l'intégralité de sa rémunération. En 2011, il envoie une facture à Blatter, qui lui verse le montant restant :  près de 2 millions de francs suisses, soit 1,8 million d'euros. Fin septembre 2015, la justice helvétique ouvre une enquête. Les deux hommes sont accusés d'abus de biens sociaux et de confiance. La date du versement de ce solde (mars 2011), coïncide avec la troisième réélection de Sepp Blatter à la présidence de la FIFA. Et c'est là tout le problème, l'instance soupçonne un « paiement déloyal », c'est-à-dire le versement d'un pot-de-vin. Initialement Michel Platini encourrait une suspension de toute fonction dans le monde du ballon rond de 8 ans, une peine rabattue à 4 ans, qui permet aujourd'hui à l'ancienne star des verts d'espérer un nouveau poste rapidement.

Michel Platini, début octobre à la RTS : « Je reviendrai »

Dès mardi, Platini pourra faire le tri dans les propositions de travail qui lui seront faites. Mais l'ancien footballeur a déjà exprimé dans les colonnes de L'Equipe son refus de retourner à l'UEFA : « On ne vit pas deux fois la même histoire d'amour. Alors, oui ça ferme des portes, notamment celles de l'UEFA ». L'ancien meneur de jeu devrait aussi décliner les différentes propositions de la télévision italienne pour un poste de consultant. Malgré tout, trois postes restent envisageables pour le Français : retourner à la Juventus en tant que conseiller, tenter la présidence de la FIFA mais surtout, prendre la place de Noël Le Graët à la tête de la fédération française de football.

Le triple Ballon d'or, toujours dans l'œil de la justice

Mais les rêves de retour de Platini restent liés à son avenir judiciaire. Placé en garde à vue en juin dernier, dans une enquête sur l'attribution litigieuse de la Coupe du monde 2022 au Qatar, il en était ressorti libre. Mais le Parquet national financier n'a pas bouclé l'enquête préliminaire ouverte en 2016. De fait, rien ne permet d'affirmer aujourd'hui que Platini ne sera pas mis en examen dans ce dossier.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.