Jugement en mai 2020 pour l'équité salariale aux Etats-Unis

Jugement en mai 2020 pour l'équité salariale aux Etats-Unis©Media365

David HERNANDEZ : publié le mardi 20 août 2019 à 09h52

La porte-parole de la sélection américaine de football féminin a annoncé lundi que le procès intenté par les joueuses contre leur Fédération pour l'équité salariale sera jugé le 5 mai 2020.



En plus de devenir championnes du monde en juillet dernier au Groupama Stadium, les joueuses de la sélection des Etats-Unis avaient profité de l'événement mondial pour s'en servir comme tribune. Avec Megan Rapinoe comme tête d'affiche, les Américaines ont dénoncé les inégalités salariales au pays entre la sélection féminine et masculine. Dans leur combat « Equal Pay », elles ont intenté un procès contre leur Fédération pour réclamer des salaires égaux le 8 mars dernier.

Vers un boycott des JO 2020 ?

Si les discussions sont au point mort depuis quelques semaines entre les deux parties, l'annonce du porte-parole des joueuses pourrait bien faire avancer les choses. En effet, il a annoncé que le procès sera jugé le 5 mai 2020 par la justice américaine. « Nous sommes ravies de la date à laquelle le procès a été fixé, cela va arriver bientôt. Nous sommes pressées d'avancer dans ce dossier. Nous nous projetons déjà vers mai 2020, quand les joueuses donneront leur version des faits », a déclaré lundi Molly Levinson dans un communiqué.


« Nous espérons que ces championnes du monde recevront ce à quoi elles ont légalement droit: l'équité des salaires et des conditions de travail, rien de moins. » Il y a quelques jours, Rapinoe et Christen Press, qui ont créé le site @re_social, ont fait le tour des plateaux TV afin de mettre la pression sur leur Fédération. Si elles se sont refusé à parler d'un boycott des Jeux Olympiques 2020, elles n'en écartent pas la possibilité, histoire d'être sûres d'être entendues.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.