Japon : Le gardien victime d'insultes racistes

Emmanuel LANGELLIER, Media365 : publié le mardi 23 janvier 2024 à 21h20

Après la défaite du Japon contre l'Irak en Coupe d'Asie des Nations, le gardien japonais Zion Suzuki a été victime d'insultes racistes sur les réseaux sociaux.

Du racisme, encore. On n'en sort pas décidément. Quelques jours après les tristes cris de singe assénés à l'encontre de Mike Maignan lors du match de Serie A entre l'AC Milan et l'Udinese, samedi soir en Italie, le gardien de but japonais Zion Suzuki a subi de regrettables méfaits après la défaite nippone en Coupe d'Asie des Nations contre l'Irak (1-2). Fautif sur le premier but encaissé par le Japon, le portier a été la cible de commentaires racistes et injurieux sur les réseaux sociaux.

Le sélectionneur japonais : « Je m'oppose fermement aux personnes qui ont violé ses droits humains et l'ont agressé de manière raciste »

Suzuki est OK pour encaisser des critiques au niveau sportif. Mais le jeune élément de 21 ans, fruit de l'amour d'un père américano-ghanéen et d'une mère japonaise, souhaite que les « gens cessent de commenter sa couleur de peau et de faire des commentaires racistes ». Le sélectionneur des Samurai Blues l'a défendu à travers des propos forts. « Zion est un joueur important du Japon et je m'oppose fermement aux personnes qui ont violé ses droits humains et l'ont agressé de manière raciste », a lâché Hajime Moriyasu.

« Si cela a causé du stress ou du tort à Zion, il a le soutien total de toute l'équipe », a poursuivi le technicien nippon avant le match du Japon conte l'Indonésie qui doit avoir lieu mercredi. La sélection japonaise disputera alors une rencontre cruciale pour la qualification en 8emes de finale de la compétition asiatique. Outre Zion Suzuki, l'équipe du Japon est emmenée par Junya Ito, l'ailier du Stade de Reims au sujet duquel Didier Deschamps et Brigitte Macron, la femme du président de la République Emmanuel Macron, ont récemment échangé , Takumi Minamino, le milieu offensif de l'AS Monaco, Takefusa Kubo, le joueur de la Real Sociedad, Wataru Endo, le milieu de terrain de Liverpool, ou Hidemasa Morita, le milieu du Sporting Portugal. Avant sa défaite contre l'Irak, le Japon avait débuté la Coupe d'Asie des Nations par un succès sur le Vietnam (4-2). Il est actuellement 2eme du Groupe D à 3 unités de l'Irak, à égalité de points avec l'Indonésie.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.