Ils jouent contre un club israélien et se font virer de la sélection iranienne

Ils jouent contre un club israélien et se font virer de la sélection iranienne©Media365
A lire aussi

David HERNANDEZ, publié le jeudi 10 août 2017 à 17h52

Ehsan Haji Safi et Masoud Shojaei ont participé la semaine dernière à un match contre le club israélien du Maccabi Tel-Aviv avec leur club de Panionios. Internationaux iraniens, ils ont été radiés de la sélection par le ministre iranien des Sports pour avoir « franchi la ligne rouge du pays ».

C'est une mésaventure qui rappelle à quel point la situation au Moyen-Orient est toujours aussi tendue. Engagés dans le 3eme tour de qualification de la Ligue Europa avec le club grec de Panionios, Ehsan Haji Safi et Masoud Shojaei se sont attirés les foudres du gouvernement de leur pays, l'Iran. En effet, ils ont affronté le club israélien du Maccabbi Haïfa, chose impensable pour des Iraniens qui n'entretient plus aucunes relations diplomatiques avec l'Etat hébreux depuis des années. L'Iran soutient le Hezbollah et le Hamas, deux organismes qui se considèrent comme antisionistes. Le ministre iranien adjoint des Sports a donc pris une décision radicale contre Haji Safi et Shojaei. « Ils n'ont plus leur place en équipe nationale d'Iran car ils ont franchi la ligne rouge du pays » a déclaré Mohammad Reza Davarzani à la télévision d'Etat Irib.

Ces deux joueurs sont pourtant des membres importants de la sélection (74 capes pour Safi, 50 pour Shojaei), ayant participé notamment à la COupe du Monde 2014 au Brésil mais ça n'a pas suffi à faire changer d'avis les plus hautes sphères de l'Etat qui y voit cette participation au match comme un acte de trahison face à un ennemi du pays. « Ces 38 dernières années (depuis la création de la République islamique), aucun de nos sportifs n'a accepté d'affronter des sportifs du régime sioniste (Israël) (...) même aux jeux Olympiques », a dit jeudi le ministre adjoint des Sports. « Deux joueurs ont ignoré cette question au motif qu'ils ont un engagement avec leur club, mais qu'en est-il de leur engagement envers la grande nation iranienne ? », a poursuivi le ministre adjoint.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU