Hamraoui et Thuram présents à la cérémonie des cultures populaires

Hamraoui et Thuram présents à la cérémonie des cultures populaires©Panoramic, Media365

Emmanuel LANGELLIER, Media365 : publié le vendredi 12 mai 2023 à 12h52

Kheira Hamraoui et Lilian Thuram étaient présents jeudi soir au Théâtre du Chatelet pour une cérémonie célébrant les cultures populaires.



Jeudi soir, le Théâtre du Chatelet accueillait la première cérémonie « Les Flammes », célébrant les cultures populaires. Le célèbre lieu, qui avait accueilli les trois dernières cérémonies du Ballon d'Or, a vu défiler les stars de la musique urbaine comme des influenceurs ou une ancienne Miss France. Dans les invités conviés, on recensait également quelques sportifs, actuels ou anciens.

C'est ainsi que Lilian Thuram était présent au côté de celle qui est son épouse depuis le mois d'août dernier, Kareen Guiock Thuram, ancienne présentatrice du « 12:45 » sur M6 avant de se lancer ces derniers mois dans la chanson. L'ex-défenseur de l'AS Monaco, Parme, la Juventus Turin et du FC Barcelone, sacré champion du Monde en 1998 et champion d'Europe en 2000, était là sans ses fils Khephren et Marcus, les joueurs de l'OGC Nice et du Borussia Mönchengladbach qui pourraient changer d'air cet été.

Le boxeur Souleymane Cissokho remet un prix


Kheira Hamraoui a également fait le déplacement au Chatelet pour assister à la cérémonie. La milieu de terrain internationale du Paris-SG a posé tout sourire devant les photographes sur le tapis rouge lors de son arrivée avant d'aller s'asseoir dans la prestigieuse salle. Elle a ainsi notamment assisté à la remise du prix du « morceau performance rap de l'année » par le boxeur Souleymane Cissokho à Dosseh pour son titre « Djamel ». « Ça me fait vraiment plaisir. On vient tous de milieux plus ou moins populaires. J'étais très content qu'on m'appelle pour remettre un prix. Ces artistes, il faut les mettre à l'honneur. En tant que sportifs, ils font partie de notre quotidien. On s'entraîne tous les jours, on écoute leur musique, on se motive avec eux. Lorsqu'on va courir, on met leurs sons. La musique est liée aux sports de combat. Ça nous permet de nous mettre dans un bon mood, à l'entraînement ou avant de monter sur le ring », a confié le boxeur français de 31 ans.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.