Grèce : Quand Warda refait parler de lui

Grèce : Quand Warda refait parler de lui©Media365
A lire aussi

Rédaction , publié le mercredi 13 mai 2020 à 11h50

Pour raisons disciplinaires, l'AEL Larissa a arrêté le prêt de Warda (PAOK Salonique).

Amr Warda alimente de nouveau la chronique en Grèce. Prêté cette saison à Larissa par le PAOK Salonique, l'ailier international égyptien s'était pourtant illustré en bien sur le terrain, avec sept buts inscrits et six passes décisives délivrées en 23 matchs joués, et avait contribué à la huitième place de son équipe au moment de l'interruption du championnat pour cause de coronavirus. Et pourtant... Malgré ces états de service sportifs sans reproche, l'AEL Larissa a annoncé qu'il avait mis fin à son prêt pour des raisons disciplinaires. "Sur une décision prise par le président, Alexis Kougias, en personne, le club a décidé de mettre un terme au prêt d'Amr Warda (...), suite à de sérieuses entorses à la discipline."

Un passé déjà bien chargé

La décision intervient quelques semaines après que le dirigeant ait pourtant assuré que l'attaquant de 26 ans donnait pleine satisfaction, malgré son passé bien chargé. Retenu pour la CAN 2019 dans son pays, Amr Warda en avait été écarté après avoir été accusé de cyber-harcèlement par plusieurs femmes, clichés obscènes à l'appui. Une vidéo du joueur en pleine exhibition devant une femme avait également circulé sur les réseaux sociaux. Déjà mis en cause pour des faits similaires à plusieurs reprises durant ses jeunes années, le natif d'Alexandrie avait été réintégré à la demande de ses coéquipiers. Il n'a plus été appelé en équipe nationale depuis.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.