Gaël Kakuta critique les façons de faire d'Emery

Gaël Kakuta critique les façons de faire d'Emery©Media365

Rédaction , publié le mardi 10 octobre 2017 à 18h57

Dans une interview accordée à France Football, Gaël Kakuta critique les méthodes employées par Unai Emery lorsque celui-ci le dirigeait au FC Séville.

Désormais joueur d'Amiens, Gaël Kakuta a connu un parcours sinueux avec de nombreux prêts aux quatre coins de l'Europe. En 2015, le natif de Lille pose finalement ses valises au FC Séville, alors dirigé par Unai Emery. Les méthodes de travail de l'entraîneur espagnol n'ont pas été du goût du milieu de terrain français. Les exercices physiques prônés par l'actuel coach du PSG n'ont pas trouvé écho chez Kakuta : "On travaillait avec des câbles, on tirait des charges avec des ceintures, des gilets, explique l'international congolais dans France Football. Je m'y suis plié et j'ai accumulé les blessures. Ça n'allait pas. J'avais des douleurs dans des exercices que mon corps n'acceptait pas. Quand ça allait, j'avais des bonnes stats, mais mon physique pétait en permanence."

"Je servais de cobaye"

Kakuta reproche également à son ancien entraîneur d'être trop borné dans sa façon de travailler : "Il a une façon spéciale de travailler qui ne me correspond pas (...) Il avait des principes et ne voulait pas s'adapter. Je n'avais pas de problèmes personnellement avec lui, mais avec ses méthodes. Jusqu'à un certain point." Le joueur formé à Lens se sentait parfois humilié lors des séances d'entraînement : "Il m'a mis arrière gauche à l'entraînement, prétendument pour travailler différemment physiquement. Là, on est entrés dans un bras de fer. J'avais l'impression qu'il voulait me faire craquer. Je l'ai laissé dans son délire. Une autre fois, dans une opposition, il me positionne en 6. Kevin (Gameiro) a crié: "Eh, Makelele!" J'ai rigolé, mais jaune... C'était trop. Je servais de cobaye. J'étais tous les week-ends hors de la feuille de match. Je m'enlisais."

"Tous les jours, il y avait quelque chose"

Kakuta a rapidement senti que, quoi qu'il fasse, Emery aurait toujours quelque chose à lui reprocher : "Lors d'un match de Coupe d'Espagne face au Betis. Il ne me convoque pas à l'aller, mais au retour, j'entre, je marque. Le lendemain, Emery m'appelle, on parle et il me sort que certains trucs n'allaient pas. Quand il a essayé de me faire son baratin, j'ai compris. En fait, il ne me voulait pas. Il m'a aussi reproché d'être trop réservé, de ne pas parler assez avec les autres. Il n'arrivait pas à me cerner. Tous les jours, il y avait quelque chose." Kakuta est le deuxième joueur, après Grzegorz Krychowiak, a critiqué le coach du PSG ces dernières semaines.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU