Fin de carrière pour Arjen Robben

Fin de carrière pour Arjen Robben©Media365
A lire aussi

Geoffrey Steines, publié le jeudi 04 juillet 2019 à 17h35

Si Franck Ribéry ne cesse de clamer son envie d'un nouveau challenge, son partenaire de crime pendant des années au Bayern Munich en a décidé autrement. Arjen Robben a annoncé jeudi sa décision de mettre un terme à sa carrière professionnelle.

En fin de contrat avec le club bavarois, l'international néerlandais raccroche à 35 ans, au bout d'une saison frustrante, où des pépins physiques à répétition l'ont limité à 19 apparitions toutes compétitions confondues. Régulièrement gêné par son corps, Robben aura néanmoins marqué les esprits au cours de près de vingt ans passés au haut niveau.

Révélé très jeune à Groningen, le virevoltant ailier a vite rejoint le PSV Eindhoven pour lancer sa carrière pour de bon, à seulement 18 ans. Il est ensuite passé par Chelsea puis le Real Madrid, sans réellement se montrer à la hauteur de son immense potentiel, déjà à cause de blessures fréquentes. C'est finalement au Bayern Munich, qu'il a rejoint en 2009, que le phénomène s'est affirmé. Il y est devenu l'un des meilleurs joueurs à son poste, avec sa « spéciale » qui consistait à partir de son côté droit pour revenir sur son pied gauche et enrouler sa frappe dans le petit filet opposé du but adverse. En 309 apparitions toutes compétitions confondues avec le Bayern, il a inscrit 144 buts et délivré 101 passes décisives. Des statistiques monstrueuses. Au total, il a compilé 209 réalisations et 158 offrandes en 602 rencontres avec ses différents clubs.

Robben a aussi profité de son passage par le club le plus titré d'Allemagne pour étoffer son palmarès. Il y a remporté huit titres de champion en Bundesliga, cinq Coupes nationales et surtout une Ligue des Champions en 2013, étant le héros de la finale en marquant le but de la victoire contre le Borussia Dortmund en fin de match (2-1). Il faut ajouter ces trophées à deux Premier Leagues, une FA Cup et une Coupe de la Ligue avec Chelsea, une Liga avec le Real et une Eredivisie avec le PSV. Sans oublier des Supercoupes dans tous les pays où il est passé et le Mondial des clubs en 2014.

International à 96 reprises avec les Pays-Bas (37 buts), il n'a toutefois jamais remporté de titre majeur en sélection (vice-champion du monde en 2010, 3eme en 2014). La défaite en finale de la Coupe du Monde 2010 contre l'Espagne (0-1 ap) restera à jamais comme l'un des faits marquants de sa carrière, après avoir manqué un face-à-face avec Iker Casillas à 0-0. Elu joueur FIFA cette année-là, où il avait aussi connu contre l'Inter Milan l'une de ses deux défaites en finale de Ligue des Champions avec le Bayern, ça ne suffira certainement pas à combler le vide de sa carrière internationale. Elle s'est terminée sur deux échecs cuisants, à savoir des non-qualifications pour l'Euro 2016 et le Mondial 2018. Le tout avant de passer la main à une nouvelle génération pleine de promesses. Peut-être le signe pour Robben qu'il était temps de passer le témoin.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.