FIFA - Enquête ouverte contre Nasser al-Khelaifi pour corruption

FIFA - Enquête ouverte contre Nasser al-Khelaifi pour corruption©Media365

Thomas BONNAVENT, publié le jeudi 12 octobre 2017 à 15h15

Une procédure pénale a été ouverte contre Nasser Al-Khelaifi, président du PSG et PDG de beIN Sports pour corruption dans le cadre de l'attribution des droits de diffusion de la Coupe du Monde.

Le ciel s'assombrit au-dessus de la tête du président du Paris Saint-Germain. Le ministère public de la Confédération (MPC) a annoncé ce jeudi qu'une enquête a été ouverte contre l'actuel président du PSG et directeur du groupe beIN Media Nasser Al-Khelaïfi. Une procédure pénale qui doit lever le voile sur les droits TV pour les Coupes du Monde. Mais l'homme fort du club parisien n'est pas le seul cité dans l'affaire.
Valcke impliqué, une enquête ouverte le 20 mars dernier
En effet, l'ancien secrétaire général de la FIFA Jérôme Valcke, suspendu pour 10 ans pour d'autres faits de corruption, est également impliqué. Ce dernier est accusé d'avoir perçu des avantages illégaux en rapport avec l'attribution des droits de diffusion de la compétition dans certains pays. Enfin, la justice suisse soupçonnerait également un troisième homme d'affaire actif dans le domaine du sport. Une enquête aurait été ouverte le 20 mars dernier pour « soupçon de corruption privée, d'escroquerie, de gestion déloyale et de faux dans les titres », a expliqué la MPC. La Commission a également révélé qu'une opération « coordonnée » a été « menée dans plusieurs pays » dans le cadre de cette enquête.
Les bureaux de beIN Sports perquisitionnés
En France, le Parquet national financier a expliqué que deux de ses magistrats ont mené jeudi « une perquisition des bureaux parisiens de beIN Sports France. » De son côté, l'ancien secrétaire général de la FIFA Jérôme Valcke est « soupçonné d'avoir accepté des avantages indus en lien avec l'octroi de droits média dans certains pays de la part d'un homme d'affaires dans le domaine des droits sportifs en ce qui concerne les Coupes du Monde de football de la FIFA de 2018, 2022, 2026 et 2030 et de la part de Nasser Al-Khelaïfi en ce qui concerne les Coupes du Monde de la FIFA de 2026 et 2030.» Le Ministère public de la Confédération a également signalé qu'aucune personne se trouve en détention préventive en précisant que « la présomption d'innocence prévaut pour toutes les personnes impliquées.»



Communiqué de beIN Media Group 
A la demande du Ministère public de la Confédération (MPC) suisse, les bureaux de beIN Sports à Boulogne-Billancourt ont été perquisitionnés ce matin, peut-on lire dans le communiqué. Les équipes présentes sur place ont coopéré avec les autorités jusqu'à l'issue de la perquisition. BeIN Media Group réfute toutes les accusations portées par le MPC. Le Groupe collaborera pleinement avec les autorités et attend sereinement les suites de l'enquête.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU