Euro Espoirs (Demi-finale) : Saul Niguez écœure l'Italie et envoie l'Espagne en finale

Euro Espoirs (Demi-finale) : Saul Niguez écœure l'Italie et envoie l'Espagne en finale©Media365

Geoffrey Steines, publié le mardi 27 juin 2017 à 23h05

Un triplé de Saul Niguez a donné la victoire à l'Espagne contre l'Italie mardi en demi-finale de l'Euro Espoirs (3-1). La « Rojita », victorieuse du tournoi en 2013, s'offrira ainsi une finale de rêve face à l'Allemagne vendredi.

Il était la star annoncée de l'Euro Espoirs, il a fait honneur à son statut. Saul Niguez s'est occupé de tout mardi pour envoyer l'Espagne en finale du tournoi aux dépens de l'Italie (3-1). Un triplé, dont un bijou pour redonner l'avantage à son équipe après l'heure de jeu, et la pépite de l'Atlético Madrid, par ailleurs discrète dans le jeu, est devenue le meilleur buteur de la compétition avec désormais cinq réalisations. Il a surtout porté la Rojita vers une finale de rêve face à l'Allemagne, entre les deux équipes les plus séduisantes de la quinzaine. Avec en jeu pour l'Espagne un cinquième titre à l'Euro Espoirs, quatre ans après son dernier conquis en finale face à la Nazionale, qui la mettrait à hauteur de son adversaire du soir dans l'histoire du tournoi.
L'Italie a fini à dix
Il faut dire qu'après un premier acte équilibré, opposant deux sélections qui se craignaient franchement, les individualités ibères ont donné le tournis à la défense italienne. Sur un nuage techniquement, Dani Ceballos n'a rien raté de la soirée et a régné en maître sur le milieu de terrain. Avec lui à la construction et Saul Niguez à la finition, il ne pouvait pas arriver grand-chose aux Espagnols. Le numéro 8 de la Rojita a débloqué la situation d'une belle frappe du gauche à l'entrée de la surface (1-0, 53eme) et l'expulsion quasi dans la foulée de Roberto Gagliardini, pour deux avertissements en huit minutes (50eme, 58eme) laissait penser que la suite serait un calvaire pour l'Italie.
Une mine de 30 mètres pour le 2-1
C'était sans compter l'excellent Federico Bernardeschi, encore le plus menaçant pour la Nazionale et en réussite pour égaliser d'un tir dévié (1-1, 62eme). Mais l'espoir de pousser l'Espagne dans ses derniers retranchements n'a survécu que trois minutes. Le temps pour Niguez de déclencher une mine de trente mètres et de battre un Gianluigi Donnarumma médusé (2-1, 65eme). Après des balles de break mal négociées en contre par ses coéquipiers, à l'image d'un Gerard Deulofeu pas toujours inspiré, le coéquipier d'Antoine Griezmann a tué tout suspense à l'entrée du dernier quart d'heure (3-1, 74eme). Futur adversaire de l'Espagne en finale, l'Allemagne est prévenue : elle devra avoir des yeux partout pour contrôler Niguez vendredi. Et même ça, il n'est pas certain que ça suffise pour l'arrêter.

A voir aussi :
>>>Le film du match
>>>L'Allemagne n'a pas volé sa finale

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
1 commentaire - Euro Espoirs (Demi-finale) : Saul Niguez écœure l'Italie et envoie l'Espagne en finale