Euro Espoirs (Demi-finale) : L'Allemagne a attendu les tirs au but pour enfin faire craquer l'Angleterre

Euro Espoirs (Demi-finale) : L'Allemagne a attendu les tirs au but pour enfin faire craquer l'Angleterre©Media365
A lire aussi

Geoffrey Steines, publié le mardi 27 juin 2017 à 20h50

Ultra-dominatrice à partir de la seconde période, l'Allemagne a pourtant patienté jusqu'à la séance de tirs au but pour vaincre l'Angleterre mardi (2-2, 3-4 TAB) et composter son billet pour la finale de l'Euro Espoirs. Une issue plus que logique tant la Mannschaft a dominé son sujet.

Il est infiniment cruel de perdre un match aux tirs au but. Mais cela l'aurait été encore davantage si l'Allemagne était sortie vaincue de la séance. Poussée jusqu'au bout par une Angleterre courageuse plus que joueuse, la Mannschaft a tenu bon mentalement pour composter son billet pour la finale de l'Euro Espoirs mardi (2-2, 3-4 TAB). La récompense d'une domination sans partage à partir de la deuxième période, même si elle ne s'est pas concrétisée au tableau d'affiche dans le temps réglementaire ou pendant la prolongation. Victorieuse de la compétition en 2009, l'Allemagne réunifiée disputera vendredi en Pologne la deuxième finale de son histoire (deux perdues pour la RDA et une pour la RFA). Ce sera contre l'Espagne ou l'Italie, opposées dans l'autre demi-finale du tournoi.

L'Angleterre était mieux entrée dans le match

Citée avant même le début de l'Euro Espoirs parmi les favorites pour le titre, la Mannschaft a fait honneur à sa réputation. Sous les yeux d'un Stefan Kuntz admiratif depuis son banc, elle a régalé par son jeu léché et sa capacité à engendrer le danger de partout. Elle a tenté 38 tirs sur l'ensemble de la rencontre, possédé le ballon 65% du temps et réussi 90% de ses passes. Il y avait tout simplement une classe d'écart entre les deux équipes ce mardi à Tichy. Les Anglais, mieux entrés dans le match, se sont pourtant montré les plus menaçants lors du premier quart d'heure, obligeant Julian Pollersbeck à deux arrêts de classe (8eme, 17eme). Mais les Allemands n'ont pas tardé à réagir. Sur la première occasion nette de son équipe, Davie Selke a ouvert le score d'une belle tête plongeante (0-1, 35eme). Un avantage de courte durée toutefois, Demarai Gray lui répondant sur corner avant la pause (1-1, 41eme). Au retour des vestiaires, c'est à nouveau l'Angleterre qui est partie tambour battant et a pris l'avantage grâce à Tammy Abraham, suite à un énorme travail de Will Hughes (2-1, 50eme).

Entrée tonitruante pour Platte

Mais au fil des minutes, les Three Lions ont reculé dans leur camp et se sont arc-boutés face aux vagues successives. Ils ont craqué sur une tête de Felix Platte (2-2, 70eme), qui n'avait pas encore joué du tournoi et qui a bien cru au doublé avant que son but ne soit refusé pour une très légère position de hors-jeu (78eme). La Mannschaft a alors poussé, les frissons se sont multipliés sur le but anglais, mais rien n'a fait bouger le score. Il a fallu la séance de tirs au but pour les départager, et à ce jeu-là, Nathan Redmond a buté sur Pollersbeck en position de dernier tireur. La sentence était irrévocable. Ce n'est pas parce qu'elle est juste au vu de la physionomie du match qu'elle n'est pas difficile à avaler pour l'Angleterre. Surtout que c'est la fin d'un rêve pour les Espoirs : celui d'imiter les U20 champions du monde en juin.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
1 commentaire - Euro Espoirs (Demi-finale) : L'Allemagne a attendu les tirs au but pour enfin faire craquer l'Angleterre
  • ouh là loumi !!
    il n'est pas trop "coloré " le joueur en photo ?? ça doit te faire mal aux tripes de savoir qu'il est allemand
    et peut être binational...........

    c'est vrai que cette lubie de chanter l'hymne est venue des rachos
    lorsque dans les années 2000 , les bons teutons bien blonds ne la chantaient pas tu ne devais pas trouver ça bien grave
    la connerie national socialiste que tu incarnes est à mourir de rire ...........